En ce moment
 

Amateur de randonnée et de nature? Un nouveau circuit de 266 km vient d'être tracé dans le Brabant wallon

C'est une bonne nouvelle pour tous les amateurs de randonnée et de nature désireux de découvrir la Belgique à pied. Un nouveau circuit est désormais accessible: une boucle qui fait le tour du Brabant wallon sur 266 kilomètres. Le chemin traverse 23 communes et passe, notamment, par certains haut-lieux touristiques de la province. Nos journalistes Justine Roldan Perez et Michael Danse ont interrogé les responsables du circuit.

Dessiner le parcours, repérer les lieux, baliser… il a fallu plus de deux ans pour que ce sentier soit prêt à accueillir les randonneurs.
 
De la forêt aux champs en passant par les villages, le tracé de 266 kilomètres permet de découvrir 23 communes du Brabant wallon. "Avec des sites assez intéressants comme par exemple celui de la bataille de Waterloo ou de l'abbaye de Villers-la-Ville, ou le domaine d'Hélécines ou encore d'autres domaines. Il y a beaucoup d'églises, des grosses fermes… il y a pas mal de belles choses à voir", explique Henri Corne, bénévole à l'ASBL Les sentiers de la grande randonnée.
 

"Des chaussures, une bonne veste et un peu de courage"

Les amateurs de randonnée peuvent donc aisément choisir leur parcours en fonction de leurs centres d’intérêt. "Découvrir à pied une région, c'est totalement différent. C'est aussi cette grande liberté qu'on a de le faire à pied, c'est de pouvoir décider quand on veut, comme on veut… Qu'il fasse beau ou moins beau, il ne faut pas un grand équipement: des chaussures, une bonne veste et un peu de courage", indique Alain Carlier, administrateur de l'ASBL.


"De plus en plus les gens apprécient de pouvoir être très vite dans la nature"

Pour l’ASBL, ces sentiers sont précieux et il est important de les protéger. Si l’urbanisation ne cesse de se développer, Henri et Alain restent tout même confiants face à l’avenir. "Je pense que, de façon générale, dans nos loisirs, de plus en plus les gens apprécient de pouvoir être très vite dans la nature", confie Henri Corne. "Les gens ont pris conscience de la richesse et de l'avantage d'un sentier qui relie deux villages ou deux hameaux. Ou même un centre-commercial vis-à-vis d'un quartier qui est un peu plus éloigné", ajoute Alain Carlier.
 
Un travail qui leur tient à cœur: les 250 bénévoles de l’association gèrent environ 5.000 kilomètres de sentiers en Wallonie et à Bruxelles.

Vos commentaires