En ce moment
 

Il était INCONTRÔLABLE: 20 mois de prison ferme pour un jeune de Grez-Doiceau

Il était INCONTRÔLABLE: 20 mois de prison ferme pour un jeune de Grez-Doiceau

Depuis 2014, le mineur d'âge a fait l'objet d'une vingtaine d'ordonnances du tribunal de la jeunesse

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi un habitant de Grez-Doiceau, encore mineur d'âge, à trente mois de prison, dont vingt mois d'emprisonnement ferme, pour une douzaine d'infractions. Le sursis partiel qui lui a été octroyé est assorti de conditions dont l'interdiction de consommer des stupéfiants et l'obligation d'un suivi par un psychologue et un psychiatre. Les juridictions de la jeunesse, devant lesquelles le jeune homme a comparu en 2016 pour tentative de meurtre, se sont dessaisies en constatant que les mesures mises en place ont atteint leurs limites et restent sans effets.

Depuis 2014, le mineur d'âge a fait l'objet d'une vingtaine d'ordonnances du tribunal de la jeunesse. Mais les placements en institutions ne permettent pas aux éducateurs d'élaborer un travail correct avec le jeune homme, qui reste fermé et fugue presque systématiquement.

Lorsqu'il n'est pas en institution, il commet de nouvelles infractions: coups et blessures volontaires dans le milieu scolaire et dans la rue, consommation et vente de stupéfiants, vols de véhicules divers, rébellion, course-poursuite avec la police au volant de la voiture de sa mère alors qu'il n'a pas encore l'âge de conduire... Le Grézien, la semaine dernière, a dû s'expliquer en correctionnelle sur une douzaine de faits commis en quinze mois. "Ce n'est une victoire pour personne mais la meilleure chose à faire, c'est de l'incarcérer pour préserver les gens qu'il pourrait croiser", avait soupiré le substitut à l'audience. Après avoir rendu son jugement mardi, la présidente a cependant expliqué au mineur d'âge que le tribunal croyait en ses capacités d'insertion, et que c'était pour cela qu'un sursis probatoire partiel lui avait été octroyé.

Vos commentaires