En ce moment
 
 

Il n'a pas supporté de se faire traiter de "fils de p...": un gardien de la prison d'Ittre condamné pour violence envers des détenus

Il n'a pas supporté de se faire traiter de
© BELGA
 
 

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi Cédric B., qui travaillait comme surveillant pénitentiaire à la prison d'Ittre en 2020 et 2021, à 18 mois d'emprisonnement assortis d'un sursis probatoire et à une amende de 1.600 euros avec un sursis pour la moitié. A deux reprises, le 20 septembre 2020 et le 18 janvier 2021, il s'est montré violent envers deux détenus et a rédigé un rapport mensonger pour se justifier.

Son avocat, à l'audience, avait plaidé que certaines professions sont plus difficiles à exercer que d'autres: après 12 ans de service sans problème particulier, Cédric B a "dérapé" et ne conteste pas les préventions. En septembre 2020, il avait demandé en vain à un détenu de mettre son masque, puis comme cet homme devait être sorti de sa cellule, il lui a donné des coups de poing pour pouvoir le saisir alors qu'il se débattait sur son lit en utilisant ses pieds.

En janvier 2021, alors que le prévenu venait de perdre sa mère, il n'a pas supporté de se faire traiter de "fils de p...".  "Je n'ai pas été très professionnel, je n'étais pas dans un état psychologique qui m'aurait permis de réagir correctement", a-t-il admis à l'audience. Le ministère public, lui, avait requis une peine de deux ans avec sursis en précisant que le parquet était bien décidé à poursuivre les faits d'agression commis par des agents pénitentiaires sur les détenus, comme c'est également le cas si des détenus s'en prennent à des gardiens. Le sursis probatoire accordé à Cédric B. l'oblige notamment à suivre une formation pour apprendre à mieux gérer son agressivité.


 




 

Vos commentaires