En ce moment
 

Intoxication au karting de Wavre: l'organisateur risque 6 mois de prison avec sursis

Intoxication au karting de Wavre: l'organisateur risque 6 mois de prison avec sursis

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a examiné lundi le dossier de l'intoxication au monoxyde de carbone (CO) qui s'était produite le 11 février 2017 au karting de Wavre. Les prévenus, Ghislain de Mévius et sa société GDM Organisation sont poursuivis pour coups et blessures involontaires, une septantaine de personnes ayant été intoxiquées.

Il est apparu que seul un extracteur d'air sur quatre fonctionnait, et que le système de détection du CO n'était pas fonctionnel. Les prévenus ne nient pas cette situation. Une peine de six mois avec sursis a été requise à l'encontre de Ghislain de Mévius.

Pas de problème durant les deux soirées précédentes

L'inauguration des installations était en réalité prévue le 14 février 2017. Le jour des faits, avant cette inauguration donc, une course d'endurance pour pilotes chevronnés était organisée alors que le chantier n'était pas terminé. Deux autres soirées privées (pour la presse et pour une entreprise) avaient eu lieu les 9 et 10 février, sans qu'il y ait eu d'incident.

Ghislain de Mévius affirme qu'il avait été rassuré par l'électricien qui travaillait sur l'installation, et qui lui avait assuré qu'un seul ventilateur fonctionnant à pleine puissance suffirait à évacuer le CO. Et il avait été conforté dans cette position par les deux soirées déjà organisées sur place. "On n'aurait jamais imaginé un tel désastre", a-t-il indiqué devant le tribunal.


La défense demande la suspension du prononcé

Son avocat a plaidé que la prévention n'était pas contestée par son client, qui a été imprudent mais n'imaginait pas à l'époque ce qui s'est finalement passé. Tout a été fait pour indemniser les victimes, dont aucune n'a finalement été grièvement atteinte. La défense a dès lors sollicité la suspension du prononcé.

Le tribunal rendra son jugement le 15 janvier.

Vos commentaires