En ce moment
 
 

Le permis pour le contournement nord de Wavre rejeté par le Conseil d'Etat, un soulagement pour les habitants

 
 

Le permis pour le contournement nord de Wavre a été annulé par le Conseil d’Etat. Il a été recalé pour des raisons environnementales. Un refus qui pourrait remettre le projet en question.

Il y a deux ans, plusieurs centaines de citoyens avaient formé une chaîne humaine pour s’opposer à ce contournement. "C’était extraordinaire, beaucoup d’enthousiasme. Les gens faisaient la ‘olé’ quand ils étaient enchaînés", se réjouit Michel Decoster, un habitant de Wavre.

Une mobilisation qui a payé pour Michel et ses voisins. La toute nouvelle route devait être construire à proximité des habitations de leur rue. "C’était à 150 mètres de chez moi. On aurait eu la vue et la bruit surtout", commente le riverain.

C’est un beau travail mais quelle énergie

Aujourd’hui, c’est donc un soulagement. "Il y a un poids qui est parti, oui. Mais c’est crispant aussi longtemps. On est vraiment heureux, vraiment. C’est un beau travail mais quelle énergie, quelle énergie !", poursuit Michel Decoster.

Cela fait plus de 40 ans que ces citoyens s’opposent à ce projet, aux côtés également de nombreuses associations environnementales qui dénonçaient un projet dévastateur pour la nature. "Une perturbation majeure dans le dernier endroit intéressant au niveau de l’environnement", estime Pierre-Denis Plisnier, membre de l’association des amis du parc de la Dyle.

C’est d’ailleurs ce point qui a été retenu par le Conseil d’Etat. "En fait, ici on longe une zone Natura 2000 qui est une zone de migration de la vie faune européenne. C’est très important, une zone centrale dans la vallée de la Dyle. Mais en plus, on traverse toutes des zones désignées ‘zone de grand intérêt biologique", insiste Pierre-Denis Plisnier.

Un projet pas totalement abandonné

Face à ce refus, le gouvernement wallon doit maintenant se repositionner mais le ministre de la Mobilité Philippe Henry précise déjà que le projet n’est pas totalement abandonné : "Le projet est toujours inscrit au plan d’infrastructure. Mais nous allons prendre en compte les remarques du Conseil d’Etat et réévaluer la situation, notamment en fonction du télétravail", a-t-il indiqué.

Car le projet de base, une route de 3,5 km, avait été pensé pour désengorger le centre-ville de Wavre. Mais depuis la crise sanitaire et le télétravail, il y a moins de circulation. Un contournement plus petit pourrait donc être adopté.


 

Vos commentaires