En ce moment
 

Michelle veut que son voisin coupe son saule qui la prive de soleil: elle porte plainte et fait venir un juge

Retourner au jardin ravive les conflits de voisinage. À cause, notamment, de barbecues qui s'éternisent, de haies mal taillées ou des chiens qui aboient. Dans un cas sur cinq, en Wallonie, le voisin incommodé porte plainte. Le juge de paix doit alors descendre sur les lieux. Fanny Linon et Bruno Spaak en ont rencontré un pour le RTLinfo 13H.

Tous les vendredis, Eric Felten, juge de paix, s’occupe des conflits de voisinage. Ce matin, il a pris la direction de Waterloo pour un problème d’arbres trop hauts. "Je demandais que le saule soit rabaissé. Le saule est une espèce qui repousse très très facilement et donc je demandais qu’il soit rabaissé au niveau du tronc pour qu’il puisse à nouveau former une couronne", explique la plaignante Michelle Van Loosveldt au micro de Fanny Linon pour le RTLinfo 13H.

"C’est un problème de voisinage classique. Certains aiment une végétation abondante dans leur jardin, d’autres moins, donc il y a un problème d’ensoleillement qui, semble-t-il serait créé et il y a une exigence de rabaisser les arbres et d’autres qui veulent sauvegarder absolument le caractère un peu arboré de leur propriété", commente le juge de paix du canton de Braine-l’Alleud face à la caméra de Bruno Spaak.


Tondeuse, volière, chiens...

Le retour du beau temps signifie souvent une augmentation du nombre de plaintes. "Le voisin tond sa pelouse, il fait un boucan d’enfer. Les oiseaux, c’est agréable, mais à partir du moment où on a des poulailler, des volière etc juste à côté de soi, c’est pas toujours agréable. Il y a les chiens qui courent en liberté dans les jardins. Donc vous avez des tas de conflits supplémentaires qui surgissent parce que les gens commencent à profiter de leur jardin", explique encore le juge.

Selon le sondage iVox, un Wallon sur cinq entames des procédures judiciaires contre un voisin. Les nuisances sonores sont les premières incivilités, suivies des animaux de compagnie et l’entretien des haies.

Vos commentaires