Nivelles: "Petit frère" a soutiré 250.000€ à sa victime grâce à ses "prières protectrices"

Nivelles:

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi par défaut Sébastien L., né en 1983 et qui se cacherait quelque part en France, à quarante-cinq mois d'emprisonnement ferme, à une amende de 2.100 euros. La confiscation de 50.000 euros a été ordonnée à son encontre, et le tribunal a aussi ordonné l'arrestation immédiate de l'intéressé. Il était poursuivi pour des escroqueries où il était notamment question de "prières protectrices", qui lui a permis de soutirer plus de 250.000 euros à une victime. Son complice, Arnaud H., écope de 20 mois de prison et 900 euros d'amende.

Ces escroqueries ont été commises entre 2011 et 2014, et la victime a été manipulée en recevant d'innombrables courriels qui ont permis à l'auteur de cerner ses faiblesses, de les travailler et d'en tirer parti en évoquant la nécessité de conjurer le mauvais œil, en parlant de maladies graves et de prières protectrices qu'il devait aller faire à Lourdes. L'escroc avait gagné la confiance de la victime, qui l'appelait "petit frère", et il a même créé des personnes fictives sur les réseaux sociaux pour renforcer ses manœuvres jouant sur la crédulité de la victime.

Déjà condamné en France - où il se cacherait pour l'instant - et en Belgique, Sébastien L. a été décrit par le ministère public comme un professionnel de l'escroquerie. Après avoir prononcé la peine de 45 mois de prison ferme qui est conforme aux réquisitions du ministère public, le tribunal a ordonné l'arrestation immédiate de Sébastien L.

Vos commentaires