En ce moment
 
 

Premier bilan des terribles inondations à Ittre: "Nous n'avons jamais vécu un tel chaos"

 
 

Les autorités communales d'Ittre (Brabant wallon) ont dressé mercredi soir un premier bilan des importantes inondations qui ont dévasté mardi la localité. Le bourgmestre Ferdinand Jolly parle d'un véritable chaos.

Le bourgmestre d'Ittre a expliqué que le niveau des eaux s'est élevé en à peine quelques minutes dans le centre de l'entité. "Selon un agriculteur, il est tombé plus de 69 litres en 20 minutes, et cela a duré deux heures, c'était terrifiant", commente-t-il. Plus d'une centaine de maisons sont sinistrées, notamment dans la rue Basse, la rue Planchette, la rue de Virginal, le clos des Lapins, la rue du Huleu ainsi que dans le hameau de Fauquiez.      

> VIDEOS: VOIR TOUS LES REPORTAGES DU JOURNAL 

Des torrents d'eau et de boue

Les torrents d'eau et de boue ont emporté des voitures, des troncs d'arbre, des parasols et tout ce qui se trouvait sur leur chemin. Le niveau d'eau a dépassé le mètre cinquante dans de nombreuses habitations, détruisant cuisines, salons et salles à manger.      

De nombreuses familles à reloger

"Mardi soir, plusieurs familles ont été relogées chez leurs proches. Mercredi soir, trois familles ont été prises en charge par la commune dans des logements tremplin destinés aux jeunes ménages et fraîchement aménagés", ajoute le bourgmestre Ferdinand Jolly. Jeudi, il restera encore à reloger plusieurs familles sinistrées, poursuit-il.

Durant toute la journée de mercredi, les pompiers, policiers, ouvriers communaux, ouvriers provinciaux, agents de la protection civile ont travaillé sur le terrain, aidés par de nombreux riverains, jeunes du patro local et cadets de la marine basés à Ittre. Les communes avoisinantes ont également mis du personnel et du matériel à la disposition des intervenants. "Nous n'avons jamais vécu un tel chaos et il faudra longtemps pour que notre population s'en remette", conclut le bourgmestre d'Ittre.   

Des opérations de dépollution 

Ce mercredi soir, les pompiers de Tubize travaillaient également à la dépollution de plusieurs voiries souillées par des hydrocarbures."Plusieurs voiries, dont essentiellement la rue de Virginal, ont été polluées par le mazout issu des citernes inondées des riverains", explique un pompier tubizien. Outre ce travail qui devrait se poursuivre encore quelques heures, les pompiers auront encore à vidanger plusieurs caves sinistrées. "Ce sera pour la journée de jeudi car il ne s'agit plus d'interventions urgentes", précisent-ils.    


 

Vos commentaires