En ce moment
 
 

Des employés de bureau sont appelés en renfort dans les supermarchés: "Un taux d'absentéisme plus élevé"

 
 

Dans les supermarchés, c'est le rush. Il a même fallu appeler en renfort des personnes qui, normalement, ne travaillent pas dans les rayons.

Aurore Rekier travaille chez Delhaize. D'habitude, elle donne des formations au sein de l'entreprise. Depuis deux jours, elle est au coeur du magasin, à remplir les rayons pour que rien ne manque à l'approche des fêtes, auprès des clients. "Être en contact avec la clientèle, surtout en cette période de fêtes de fin d'année, c'est essentiellement pouvoir renseigner un client, une question. Il ne trouve pas un produit ou une recette." Évidemment, le magasin n'est pas son biotope naturel. Aurore doit donc parfois faire appel à un collègue. "Je n'ai pas toujours les réponses à leur apporter mais je peux toujours compter sur quelqu'un."

Chez Colruyt aussi, les employés de bureau se retrouvent dans les rayons. Chris Tournicourt est normalement en charge de la communication du groupe. Il y a quinze ans, il travaillait déjà dans ce magasin. "C'est chouette de pouvoir donner un coup de main, aider les collègues, servir les clients."

Un taux d'absentéisme plus élevé

Dans un cas comme dans l'autre, c'est le manque de personnel dû à la crise qui les a poussés à donner un coup de main dans les magasins. "Malheureusement, depuis cette crise du coronavirus, on est obligé de jouer avec le taux d'absentéisme un petit peu plus élevé et donc de prévoir des renforts supplémentaires avec différentes aides", explique Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize.

Ils sont 1.200 membres du personnel administratif de chez Colruyt à prêter main forte cette semaine, 300 chez Delhaize, c'est deux fois plus qu'une année normale.


 




 

Vos commentaires