En ce moment
 
 

Sans reconnaissance, les musées privés tentent de survivre

 
 

Par manque de visibilité, beaucoup de musées privés ont du mal à joindre les deux bouts. C'est le cas du musée du souvenir à Malèves-Sainte-Marie-Wastinnes dans l'entité de Perwez. Il expose une collection privée dédiée à la seconde guerre mondiale : uniformes, armes, équipements, décorations. Au total, le musée présente plus de 10.000 pièces authentiques dans un décor entièrement reconstitué.

Le musée attire près de 1.500 personnes chaque année, ce qui n'est pas suffisant pour subvenir aux frais. Généralement, des soupers permettent de faire rentrer de l'argent mais impossible de l'organiser cette année à cause de la situation sanitaire. Le musée fait donc preuve d'imagination et propose des cartes de soutien pour récolter des fonds.

Tenu par une poignée de bénévoles, ce petit musée souhaite obtenir la reconnaissance de musée ou d'attraction touristique par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour l'obtenir, il doit être ouvert plus de 200 jours par an. Malheureusement, les bénévoles ne peuvent assurer cette présence. Aujourd'hui, le musée du souvenir compte sur le soutien des passionnés et des quelques touristes pour survivre.


 




 

Vos commentaires