En ce moment
 

Un détenu bloque volontairement la serrure de sa cellule au palais de justice de Nivelles

Un détenu bloque volontairement la serrure de sa cellule au palais de justice de Nivelles
Image d'illustration

Le parquet du Brabant wallon a indiqué lundi qu'un des prévenus qui s'est retrouvé coincé dans une cellule du palais de justice de Nivelles en matinée a avoué être le responsable des faits. Ludwig V. a introduit un morceau de plastique dans le barillet de la serrure, ce qui a nécessité l'intervention en urgence d'un serrurier. L'homme devra s'expliquer sur cette dégradation volontaire le 19 avril, à nouveau devant le tribunal correctionnel. Lundi matin, une fois "libéré", il a entendu la justice confirmer, sur opposition, une peine de douze mois de prison ferme qui lui avait été infligée par défaut.


La justice applique "la technique des dominos"

Ce prévenu a déjà un casier judiciaire long de six pages et lorsqu'il a fait opposition pour s'expliquer sur un vol avec effraction commis dans un véhicule en 2015 à Grez-Doiceau, il a précisé qu'il s'était calmé et qu'il ne commettait plus d'actes délictueux. ll espérait donc obtenir un sursis alors que le ministère public, de son côté, lui avait précisé que la justice appliquait la "technique des dominos". Elle bouge peu au début mais quand elle se met en route, les peines tombent.


Il n'a tiré aucune leçon de ses précédentes condamnations

Le jugement rendu à l'encontre du prévenu lundi matin, qui confirme les douze mois de prison ferme infligés par défaut, précise que Ludwig n'a tiré aucune leçon de ses précédentes condamnations. C'était avant que l'on apprenne qu'il était le responsable de la dégradation de la serrure de sa cellule au palais de justice, quelques minutes avant le prononcé de cette nouvelle condamnation.

Vos commentaires