En ce moment
 

"Cold case": qui est l'assassin de Paul-André Vanderperren ?

La Belgique recense près de 200 meurtres par an et certains demeurent non élucidés. Ce sont les dossiers dit " cold cases". Ils attendent une information capable de relancer l’enquête.

Ce matin, le parquet de Bruxelles lance un appel à témoin, une affaire non élucidée concernant le meurtre d’un septuagénaire. L’assassin de Paul-André Vanderperren, 76 ans, reste introuvable. Ce dernier est décédé sur un trottoir en septembre 2014 d’une balle dans la tête en revenant d’un café.

La piste d’une exécution est rapidement laissée de côté. Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles, déclare: "Les enquêteurs vont se poser la question d’un règlement de compte, qui dit règlement de compte dit milieu stupéfiant, dit éventuellement milieu clandestin, dette de jeu… le profil de la victime ne met pas en exergue ces éléments-là."

Le pensionné était une personne sans histoire, il n’a pas été confondu avec un autre, ni été victime d’une bande urbaine. "Il faut que toute personne qui a un élément à indiquer puisse prendre contact avec les enquêteurs", exprime le porte-parole du parquet de Bruxelles.

Dans ces dossiers "cold cases", il suffit d’un témoignage, d’une trace ADN retrouvée, ou encore la découverte d’un fugitif pour enfin donner suite. 

Vos commentaires