En ce moment
 
 

"Il m'étouffe", "C'est embêtant": les élèves bruxellois commencent à se lasser du masque (vidéo)

 
 

Les élèves du secondaire n'en peuvent plus du masque à Bruxelles. Un masque qu'ils sont encore obligés de porter en cette rentrée scolaire, alors que le taux de vaccination de la capitale reste insuffisant.

Les élèves du secondaire ne pourront pas retirer le masque à Bruxelles. La faute au taux de vaccination, qui reste trop bas dans la région et qui engendre le maintien d'une série de règles sanitaires strictes en cette rentrée scolaire.

Les élèves et les professeurs font avec, mais dans les couloirs et la cour, la frustration commence à se faire sentir. "Dans mon ancienne école, je ne mettais pas de masque. Je n'ai toujours pas 12 ans. Je sens qu'il m'étouffe et que c'est gênant", nous raconte une élève. "J'ai envie de l'enlever, vite", "C'est embêtant", témoignent deux autres.

Le port du masque est aussi une source de stress, alors qu'une rentrée scolaire en fait déjà naître pas mal. Il a donc fallu improviser, parfois, pour détendre ces jeunes. Pour ce faire, certaines écoles ont notamment recours à des heures de relaxation. "L'instant présent, ça s'apprend. Nous nous sommes rendus compte qu'il y avait pas mal d'élèves qui paniquaient très très fort, pour des interros ou pour d'autres choses et que c'était très utile. On l'intègre dans nos cours", nous raconte Caroline Fabry, professeur de Français au Lycée Dachsbeck.

Reste à espérer que ces règles finissent par s'assouplir aussi dans la capitale. Bonne rentrée à tous !


 




 

Vos commentaires