En ce moment
 
 

"RAS-LE-BOL!": pourquoi les habitants du nord de Bruxelles entendent-ils beaucoup plus d'avions passer?

 
 

"RAS-LE-BOL des avions au-dessus de nos têtes. On ne connaît même pas la raison. Que faire, que faire? Depuis mercredi dernier, nous avons droit à un avion toutes les 5 à 10 secondes au dessus de Laeken. C' est absolument infernal", nous écrivait un habitant de Laeken ce lundi, via le bouton orange Alertez-nous. Il n'était pas le seul sur le territoire de certaines communes du nord de Bruxelles à se lamenter. "Survol intensif et insupportable à basse altitude au dessus du nord de Bruxelles (Jette, Ganshoren, Laeken, etc.) depuis mercredi 4 mai. Les habitants n'en peuvent plus", nous écrivait un riverain. Même signalement d'une autre personne, toujours via Alertez-nous: "Toutes les minutes, sans aucune exagération, un avion passe au dessus de nos têtes, parfois de très gros avions à double étages qui passent au dessus de nos maisons même en soirée, accompagnés d'un bruit ultra-fort. Les habitants en ont ras-le-bol", écrivait-il.

Aurait-on modifié le fameux plan de survol de Bruxelles dans le dos des citoyens?

La commune de Berche-Sainte-Agathe, sans doute interpellée par nombre de ses habitants, a demandé des explications au médiateur fédéral qui a apporté la réponse à ces passages intempestifs: la météo. "Le survol de la commune est dû essentiellement aux changements de conditions météorologiques qui déterminent le sens des trajectoires des avions. Cette situation n’est donc que temporaire et ne dépend que des prévisions météorologiques, sachant que tout avion doit atterrir face au vent", a exposé le médiateur fédéral.

Ces passages incessants sont donc momentanés et devraient cesser prochainement. À moins que... En effet, des travaux de rénovation des pistes de l'aéroport doivent avoir lieu pendant l'été, plus précisément entre le 25 juillet et le 25 septembre, "ce qui pourra, le cas échéant, avoir une incidence sur le survol du Nord-Ouest de Bruxelles".




 

Vos commentaires