En ce moment
 
 

131 étudiants s'installent dans un ancien squat rue Royale à Bruxelles: "On a une mixité avec différentes langues et nationalités"

 
 

King Upkot, un ancien squat reconverti en maison d'étudiants branchés, a officiellement ouvert ses portes samedi, rue Royale à Bruxelles. Il y a de la place pour 131 étudiants, qui vivront dans un bâtiment unique où l'upcycling, le street art et la durabilité sont primordiaux.

"Quand tu arrives ici dans le bâtiment, l'entrée est illuminée avec les lettres du kot. Ça donne une chouette impression", explique Manon. La jeune étudiante qui débute des études de droit se réjouit de s'installer dans cet environnement.

 
 

Le fournisseur de logements étudiants Upgrade Estate avait acheté le bâtiment alors qu'il était encore occupé par plus d'une centaine de squatters, à qui du temps a été donné pour trouver un autre logement avant que la rénovation ne commence. Le bâtiment a été entièrement mis à nu et transformé, mais certains éléments ont été conservés comme un ensemble de graffitis dans la cage d'escalier qui ont été préservés pendant les travaux, explique Nele Van Damme, co-directrice générale de Upgrade Estate.


 

"L'esprit de l'intérieur avec les graffitis des squatteurs qui se trouvent dans les escaliers a été prolongé vers le jardin avec un mural d'un artiste (...) on attire des étudiants de partout. On a une collaboration avec l'ULB et la VUB. On a une mixité avec différentes langues et nationalités", explique Koenraad Belsack, Co-CEO Upkot.


 

King Upkot privilégie la qualité, associée à la durabilité et au recyclage. Par exemple, 11.000 capsules-couronnes ornent le sol en mosaïque et un trône a été fabriqué pour le "Roi" avec de vieux appareils électroniques. Il existe également un programme "zéro déchet" et King Upkot est un bâtiment sans gaz. L'utilisation de pompes à chaleur permet d'économiser 68 tonnes de CO2.


 

La cohésion sociale entre les étudiants a fait l'objet d'un travail intensif. "Nous avons ici un coach qui veille à ce que de nombreuses initiatives aient lieu, mais qui offre aussi une oreille attentive", détaille Nele Van Damme.

Les étudiants ont tout le loisir de fraterniser dans le jardin intérieur, la salle de jeux, le café d'étude ou encore la salle de fitness. Une chambre coûte entre 480 et 490 euros sans les charges.


 


 




 

Vos commentaires