En ce moment
 
 

Annulation de la Foire du Midi: après la réunion, les forains restent dépités, "on est en danger de mort"

Annulation de la Foire du Midi: après la réunion, les forains restent dépités,
 
CORONAVIRUS

La confusion par rapport à la Foire du Midi est totale. Lundi, suite aux mesures du Conseil National de Sécurité, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, avait décidé d'annuler complètement la prochaine édition (déjà raccourcie), qui devait se tenir du 1er au 30 août. "Il n'est plus possible de tenir cet évènement vu les nouvelles mesures définies par le Conseil national de sécurité" avait annoncé le maïeur.

Mais ce mardi, suite à une réunion avec (notamment) Patrick De Corte, le président de l'Union des forains bruxellois, la balle semble être dans le camp du fédéral, qui doit trancher: qu'est-ce que la Foire du Midi ? Un marché (jusqu'à 800 personnes) ou un évènement (limite: 200 personnes) ? Cela pourrait faire toute la différence. 

"La réunion n'est pas satisfaisante du tout", s'est exprimé Patrick De Corte dans le RTL info 13h. Il est le président de l'union professionnelle des forains bruxellois. "Mais ça concerne toutes les foires de Belgique. Parce que là, on est en danger de mort, c'est pour ça qu'il y a des forains ici qui viennent de toute la Belgique. On n'en peut plus, on veut nous tuer. Ce n'est pas clair: on a toujours été dans les marchés, et maintenant on veut nous mettre dans les évènements. Il faut éclaircir cette situation, mais on joue au ping-pong avec nous: 'c'est pas nous, c'est eux'. Donc maintenant, on va aller chez la Première Ministre, on a un rendez-vous, on va forcer les choses". Malgré tout, il le reconnait, "il n'y a presque plus d'espoir que la Foire ouvre". 

Les forains envisagent des actions, mais sans préciser lesquelles. 


 
 

 

 

Vos commentaires