En ce moment
 
 

600 élèves de l'athénée Robert Catteau dansent contre le harcèlement scolaire en plein Bruxelles (vidéo)

 
 

Quelque 600 élèves de l'athénée Robert Catteau ont dansé jeudi après-midi contre le harcèlement scolaire. L'événement s'est tenu sur la place Poelart à Bruxelles à l'occasion de la Journée de l'Amitié et du Respect. Il s'inscrivait dans le cadre de l'action "Move Tegen Pesten" (Bouger contre le harcèlement), qui vise à bannir au maximum le harcèlement dans les écoles et à inciter les jeunes victimes de harcèlement à prendre la parole.
 
 

306.396 enfants ont dansé en Flandre

"Move Tegen Pesten" est une initiative de la chaîne de télévision flamande Ketnet. L'athénée Robert Catteau est le seul établissement scolaire francophone à avoir participé à l'action, initiée par une professeur de néerlandais. En Flandre, ce ne sont pas moins de 306.396 enfants issus de 2.043 écoles primaires qui ont chanté et dansé jeudi contre le harcèlement scolaire.

Un élève sur trois touché par le harcèlement

Un élève sur trois est touché par le harcèlement en Fédération Wallonie-Bruxelles, selon une étude menée par un chercheur de l'UCL dont La Libre Belgique et L'Avenir font écho. Il apparaît également que le phénomène tend à se stabiliser, et ce malgré l'influence supposée des réseaux sociaux. L'étude porte sur 6.500 élèves de la 6e primaire à la 3e secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il en ressort que près de 30% des jeunes sont concernés par le phénomène du harcèlement. Parmi ceux-ci, 15% sont des victimes, 10% sont des harceleurs et 5% se trouvent dans les deux catégories à la fois.




 

Vos commentaires