En ce moment
 
 

800 visiteurs en deux mois pour le nouveau "Escape Hunt" de Bruxelles

800 visiteurs en deux mois pour le nouveau
Escape Hunt de Bruxelles
 
 

"Escape Hunt", un jeu d'évasion et d'énigmes créé en Thaïlande en 2013, s'est installé à Bruxelles le 20 décembre 2014. Le concept a déjà attiré 800 visiteurs moins de deux mois après son ouverture.

Après s'être établi dans de nombreuses villes comme Budapest, Londres ou encore Paris, "The Escape Hunt Experience" est le quatrième jeu d'évasion à avoir pris ses quartiers dans la capitale à la fin de l'année dernière. Il occupe aujourd'hui la première place des activités à faire à Bruxelles sur Trip Advisor, comme dans de nombreuses villes dans le monde.


Véritable jeu d'évasion physique

Mais de quoi s'agit-il ? "The Escape Hunt Experience" est un véritable "jeu d'évasion physique": un nouveau concept de jeu issu des jeux vidéo Escape Game dont le but est de parvenir à quitter une pièce en réussissant un certain nombre d'épreuves.

Le principe ? Enfermés dans une salle remplie d'objets par groupe de deux à cinq, les joueurs ont une heure maximum pour résoudre les énigmes qui leur sont proposées et trouver le code secret qui leur permettra de s'échapper.


Entre 22 et 35 euros par joueur

Le site bruxellois – basé au 15 rue de Livourne – propose trois intrigues différentes: "Vol du Manneken Pis", "Bombe au Palais royal" et "Kidnapping à l'opéra". En binôme ou en équipes, l'épreuve vous coûtera entre 22 et 35 euros par joueur.

Avec 21 sites dans 15 pays en 2014, "Escape Hunt" est la marque d'"Escape Game" la plus développée. L'enseigne compte ouvrir 50 nouveaux sites cette année, chaque fois via des franchises.


En famille ou entre amis, mais pas seulement...

Nés au Japon, les jeux d'évasion "physiques" conviennent à tous les âges et stimulent l'esprit d'équipe. Ils sont appréciés tant des familles, des bandes d'amis et des touristes que des collègues à la recherche d'une sortie d'entreprise. Ambiance Sherlock Holmes ou décors de films d'horreur, les déclinaisons sont infinies, et souvent adaptées à la ville qui les accueille.

En Europe, Budapest, Londres ou Paris en sont particulièrement friands. En Belgique, Bruxelles, Liège, Gand et surtout Anvers sont déjà conquises.

@LucasBabillotte      




 

Vos commentaires