En ce moment
 

A Uccle, un stage de hockey réunit enfants valides et handicapés: "Pour moi, il n'y a plus de différences"

A Uccle, un stage de hockey réunit des enfants valides et des jeunes présentant un handicap. Une différence qui s'efface une fois sur le terrain, et qui fait place à l'entraide. C'est un reportage de Arnaud Gabriel et Michel Herinkcx.

Sur le terrain, les enfants ne cachent pas leur enthousiasme. Ici, handicap ou non, l'entraide est de mise. Les différences s'effacent et chacun trouve progressivement sa place. 

A 11 ans, Mohamed est non valide. Mais il est ici pour la même raison que ses compagnons. "J'aime marquer et faire des passes à mes copains", indique le garçon. 

"C'est le sport qui gagne car même s'il y a des enfants qui ont un peu plus de mal, ils participent aux actions. Pour moi, il n'y a plus de différences dans les matchs", affirme Eliot, 9 ans.


"On ne met pas de mots sur les handicaps des enfants"

A 7 ans, Robin a, lui aussi, sa place dans l'équipe. Valide, le jeune garçon met en valeur ses coéquipiers, quel que soit le handicap qu'ils présentent. "Y'en a qui ne savent pas très bien marcher, y'en a qui ne voient pas très bien. Donc il faut les aider", explique-t-il.

Fabien Gillard est responsable du projet. Il veille à ce que cette semaine se déroule dans les meilleures conditions. "Ce que l'on fait, et c'est très important dans notre projet, c'est que l'on explique pas. On ne met pas de mots sur les handicaps des enfants, on essaie simplement que la semaine se passe à travers le vivre-ensemble. Les enfants valides comprennent qu'il n'y a pas vraiment de problèmes avec le handicap", indique-t-il. 


"Ils ne voient même plus le handicap"

Malgré son handicap, Emma, 10 ans, progresse de jour en jour. "Ça va bien, ça se passe toujours bien. Je passe beaucoup de temps avec tout le monde et je les aime tous", sourit-elle. 

"Les enfants valides aident toujours les enfants porteurs de handicap. Et à certains moments, ils ne voient même plus le handicap. C'est notre plus grande réussite", insiste l'animatrice Martine Gillard.

La mission semble en effet plus qu' accomplie. Sur le terrain, les enfants partagent leur passion et leurs émotions.

Vos commentaires