En ce moment
 
 

Bruxelles: les conducteurs devront rouler à maximum 100 km/h sur (presque) tout le ring

La Région bruxelloise alignera la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du Ring située sur son territoire sur celle de 100km/h que le gouvernement flamand a décidé d'appliquer dans le cadre de son plan climat, a indiqué lundi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van de Brandt (Groen). C'est "bon pour le climat ainsi que pour la fluidité du trafic et la sécurité", a commenté par ailleurs la ministre, se réjouissant de la mesure sur son compte Twitter.

Selon le cabinet de la ministre, la vitesse sera donc réduite à 100 km/h sur l'ensemble du Ring. Sur le portion bruxelloise du Ring, la limite de 90km/h imposée dans le virage de Forest demeurera inchangée.

Le plan climat de la Flandre revu à la baisse

Le gouvernement flamand a dégagé lundi un accord sur son plan Energie-Climat portant sur la période 2021-2030. L'objectif de réduction des émissions de CO2 de 35% à l'horizon 2030 a été revu à la baisse à hauteur de 32,6%. L'exécutif espère toutefois combler l'écart dans les prochaines années, entre autres grâce à des innovations technologiques, à de nouvelles mesures européennes et fédérales ainsi qu'à des gains de l'économie circulaire. Sur les 350 mesures contenues dans le plan, seule une petite partie a déjà été dévoilée. Outre la limitation de la vitesse maximale sur le ring de Bruxelles à 100km/h, le gouvernement flamand agira pour réduire les émissions de CO2 du secteur agricole de 25% d'ici 2030.

L'opposition flamande fustige le plan Energie-Climat du gouvernement Jambon

Le sp.a et Groen, tous deux dans l'opposition en Flandre, ont fustigé lundi les manques du plan Energie-Climat dévoilé par le gouvernement flamand. "Il est navrant qu'ils aient dû passer tout le week-end à y réflechir", a commenté le député Bruno Tobback (sp.a).

Initialement prévue vendredi, la présentation du plan avait été reportée à lundi, faute de consensus entre les partis sur les objectifs et le chiffrage de certaines mesures. Malgré ce délai, la copie remise par l'exécutif de Jan Jambon (N-VA) déplaît fortement aux socialistes flamands. La revue à la baisse, prétendument temporaire, de l'objectif de réduction des émissions de CO2 à 32,6% à l'horizon 2030 est en ligne de mire. "Une réduction temporaire d'un objectif, ça n'existe pas. Les coûts seront tout simplement répercutés", estime M. Tobback.

Selon lui, même revue à la baisse, l'ambition flamande ne peut pas être atteinte grâce aux mesures annoncées ce lundi. "La limitation de la vitesse à 100 km/heure sur le ring de Bruxelles est absurde. Je pense qu'on peut uniquement rouler à cette allure un maximum de deux heures par jour", ironise-t-il.

Le socialiste ne croit pas beaucoup plus dans les prêts à taux 0 proposés pour les nouveaux propriétaires qui rénoveraient leur bien.

Du côté de Groen, l'enthousiasme n'est pas non plus de mise. "Une ambition insoutenablement basse", dénonce la présidente des Verts, Meyrem Almaci.

Le chef de groupe écologiste au parlement flamand, Björn Rzoska, parle lui d'un plan "entièrement insuffisant", rappelant au passage les objectifs plus ambitieux décidés par les régions bruxelloise et wallonne. A ses yeux, le gouvernement flamand ne prend tout simplement pas ses responsabilités.

Vos commentaires