En ce moment
 
 

La Région de Bruxelles-Capitale veut encourager les entrepreneurs à la "construction circulaire": mais qu'est-ce que c'est? (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

La Région de Bruxelles-Capitale prévoit de soutenir les entrepreneurs du secteur de la construction à hauteur de 2 millions d'euros. L'objectif est de les encourager à s'orienter vers des techniques plus durables et moins polluantes. C'est ce qu'on appelle la "construction circulaire".

Sur ce chantier de Leaken (Bruxelles) visité par nos journalistes Mélaine Rendas et Lucie Jassogne, le mot d'ordre des entrepreneurs, c'est la récupération. Le plancher, les portes, les poutres même abîmées sont récupérés et remis à neuf.

"On essaie vraiment de rester le plus proche du bâti existant sans devoir tout redoubler donc on fait des économies de matériaux", a précisé Marc Ruebens, entrepreneur.

Ces économies, c'est tout le principe de ce qui est appelé la "construction circulaire". En utilisant des matériaux mais aussi de la main-d'oeuvre locale, le secteur de la construction tente à son tour d'être moins polluant.

"Ce qui in fine pour les clients sont des économies financières", a ajouté Marc Ruebens.

Soit une économie de travaux de 50.000 euros pour le chantier visité ce dimanche matin. Exemple: les chauffages seront tous récupérés.

"On fait une économie des déchets, on va dire", a indiqué Wentoin Kabre, chef de chantier. "Parce qu'il faut les descendre, c'est lourd pour les ouvriers et après les mettre dans le conteneur, et il faut aussi de l'espace. Notre but, ici, c'est de récupérer le maximum".

Pour favoriser ce type de constructions, la région de Bruxelles-Capitale souhaite soutenir et former les entrepreneurs.

"Il y a eu toute une réflexion dans le cadre de cette crise Covid-19. C'est donc une mesure de gestion de crise et de relance", a expliqué Laurent Schiltz, secrétaire général de la confédération Construction de Bruxelles-Capitale. "On crée un projet qui s'appelle BUILD CIRCULAR. L'objectif de ce projet, c'est d'aller accompagner sur le terrain et sur les chantiers des entreprises de construction pour qu'elles puissent acquérir des compétences en matière d'économie circulaire".

Au total, deux millions d'euros ont été débloqués pour accompagner les entreprises de construction.


 

 




 

Vos commentaires