En ce moment
 
 

"Fils de p*te, un beau jour tu vas me le payer": La STIB dévoile une nouvelle campagne choc

 
 

Vous choquer, voici l'objectif de cette nouvelle campagne dévoilée par la société de transport bruxelloise. Celle-ci dénonce les agressions que subissent les agents de leur réseaux sous forme d’un clip avec le rappeur bruxellois Youssef Swatt’s. On peut y entendre des insultes prononcées par les usagers, envers les employés de la STIB.

"C'est important de choquer pour marquer les esprits", justifie la porte-parole de la STIB, Cindy Arents. "Dire tout simplement 'soyez polis, soyez courtois', c'est bien, c'est important, mais ça marque moins. Mettre de vraies insultes que les agents entendent tous les jours, là ça choque, parce que personne n'a envie d'entendre ça", ajoute-t-elle.

Ces agressions, c’est le quotidien de Gaelle, conductrice de tram qui s’est retrouvée entourée de passagers mécontents et agités alors que son véhicule devait marquer un arrêt sur le réseau. "On se sent désarmés. On a tout un tram ligué contre soi, et on se retrouve là... C'est injuste et on se sent impuissant", nous confie l'employée de la STIB. "Montrer ce que l'on vit au quotidien, c'est hyper important, parce qu'on ne le voit pas assez. En tant que conducteurs, on le voit de l'intérieur de la société, mais de l'extérieur, c'est très difficile de concevoir ce que l'on vit tous les jours", déplore Gaelle. 

Ce quotidien, c’est aussi celui de Stella, conductrice de métro, qui a participé à ce clip pour une seule raison : provoquer l’empathie des voyageurs. "C'est important pour moi, car je voulais humaniser les fonctions de conduite à la STIB, et surtout dans le metro car on est pas très visibles. C'était surtout faire comprendre aux voyageurs que pendant les incidents et les perturbations on est aussi stressés. Il faut trouver des solutions et ce n'est pas évident de rétablir le service dans ces moments là", partage Stella.

L’an dernier la STIB a dénombré plus de 650 agressions verbales envers son personnel et plus d’une centaine d’agressions physique. Aujourd’hui, le message est clair, il suffit d’avoir un minimum de respect. 

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires