En ce moment
 

Pour lutter contre la chaleur, le nouvel hôpital Delta à Auderghem innove: "On est mieux ici que dehors pour l’instant"

Le nouvel hôpital Delta à Auderghem innove en matière de lutte contre la chaleur, et ce pour le plus grand bien-être des patients. Reportage de Céline Gransard et Xavier Gérard.

Dans l’unité de revalidation du Chirec, à Auerghem (Bruxelles), le thermomètre affiche 22 degrés. Une température plutôt agréable pour les patients.

"Il fait vraiment très frais. Je ne vais pas dire que c’est agréable. On n’est pas dans un hôtel mais bon je plains les gens, les ouvriers qui sont dehors. On est mieux ici que dehors pour l’instant", témoigne un patient.

Même si le mercure reste stable. Le personnel soignant prend toutes les précautions nécessaires. Pas question de faire trop efforts. 

"Concrètement, on augmente les plages de pause. On hydrate nettement plus les gens. On est un peu moins exigeant en termes d’efforts physiques", explique Jean-Christophe Ghellynck, référent service revalidation.

La première vague de chaleur, un test réussi pour l'hôpital

Inauguré en décembre dernier, ce nouveau site a été conçu pour respecter des normes énergétiques strictes.

"C’est vrai que nous étions inquiets. Nous étions prêts et nous avons été très agréablement surpris : nous, les patients et le personnel aussi. Pour venir travailler ici, ils trouvaient ça agréable", raconte Michel Dewever, médecin chef du site Delta – Chirec.

Le système de ventilation se trouve au sous-sol sur plusieurs milliers de mètres carrés. Tout est minutieusement contrôlé pour respecter les normes d’hygiène indispensables dans les hôpitaux.

Bernard Leleu, directeur opérationnel de l'hôpital, a montré les blocs de pulsion-extraction d'air à nos journalistes.
"Nous avons un bloc de ce type par salle d’opération pour éviter la contamination d’une salle à l’autre", explique-t-il.

Et pour éviter que la chaleur ne pénètre dans l’hôpital, les fenêtres sont munies de stores qui se ferment automatiquement dès que les rayons du soleil frappent trop fort.

Vos commentaires