En ce moment
 

Chute de tension, nausée, mal au dos: plusieurs personnes "intoxiquées" dans le métro bruxellois au même moment…

Chute de tension, nausée, mal au dos: plusieurs personnes

Trois personnes ont contacté la rédaction de RTL info ce jeudi, via le bouton orange Alertez-nous, pour évoquer "une intoxication" dans le métro bruxellois.

"Ce matin, en allant au travail, j'ai pris le métro en direction de De Brouckère. Je n'avais que quelques arrêts à faire. Et en sortant du métro à la station De Brouckère, j'ai eu comme un malaise. J'ai fait une chute de tension horrible. J'avais des bouffées de chaleur et des envies de vomir. J'ai eu aussi des douleurs aux lombaires", nous a expliqué Sophie.

En arrivant sur son lieu de travail, un magasin, la situation se dégrade encore. "Ils ont appelé l'ambulance et j'ai été emmenée à l'hôpital Saint-Jean. Arrivée sur place, on m'a dit que c'était bizarre, que j'étais déjà la 6e personne et que d'autres arrivaient. On avait tous les mêmes symptômes".

Les médecins "ont fait des analyses sur nous, mais ils n'ont rien trouvé ; ils ont dit que c'était une intoxication, mais il ne savait pas encore à quoi". Ils ont donc laissé partir tout le monde.

Les pompiers de la zone nous ont confirmé le cas de "5 ou 6 personnes intoxiquées". A la demande de l'hôpital Saint-Jean, ils ont été "dans les stations de métro De Brouckère, Loi et Maelbeek, avec un équipement spécial". L'air y a été analysé mais "ils n'ont rien trouvé de toxique".

Le porte-parole trouve ça "un peu bizarre", mais estime qu'il s'agit probablement "d'une coïncidence car les personnes se sont toutes retrouvées dans le même hôpital", ce qui aurait encouragé les médecins à demander des analyses aux pompiers.

Du côté de la Stib, la société des transports bruxellois, on préfère ne pas parler d'intoxication, même si aucune autre explication n'est avancée. "Il y a eu trois cas concomitant, vers l'heure de pointe, puis deux autres. La jonction Bruxelloise Nord - Midi étant en dérangement, il y a eu plus de monde que d'habitude: ça et la chaleur, cela a peut-être provoqué des malaises", nous a expliqué la porte-parole.

Vos commentaires