En ce moment
 
 

Comment les employés de Bruxelles-Propreté détectent-ils les déchets radioactifs? (vidéo)

A savoir

Trois sacs poubelles contenant des déchets radioactifs ont été enlevés la semaine dernière à Bruxelles

L'information, dévoilée mardi par La Dernière Heure-Les Sports et Het Laatste Nieuws, a été confirmée par Bruxelles-Propreté, l'organisme de collecte et de traitement des déchets. De ces trois sacs, deux présentant une radioactivité de 6 mSv (sans danger) ont été enlevés le lundi 8 juillet et incinérés. Un troisième, enlevé le jeudi 11 juillet, présentait quant à lui une dose de 26 mSv, ce qui a déclenché la procédure d'urgence: le contenu du camion-poubelle a été isolé et le sac placé en quarantaine pour un mois au moins. Aucun membre du personnel n'a été contaminé. Le chauffeur du camion-poubelle et un éboueur ont été examinés à l'hôpital de Neder-Over-Heembeek. Il s'agissait probablement de déchets d'origine médicale.

Des déchets radioactifs ont été retrouvés par des éboueurs dans un sac-poubelle à Bruxelles. Ces déchets sont d’origine médicale et aucun membre du personnel n’a été contaminé. Mais comment se passent ces contrôles au sein de Bruxelles-Propreté pour écarter tout danger ?

Près de 250 camions remplis de sacs blancs empruntent chaque jour la passerelle qui les mène à l’incinérateur de Bruxelles. À mi-parcours, se trouve un portail. Son rôle est de détecter la radioactivité éventuellement présente dans le contenu du camion-poubelle. 

Etienne Cornesse, porte-parole des Bruxelles-Propreté nous explique dans le RTLINFO13H comment cela fonctionne: "Ce portail va donner une alerte au dispatching ici, et le camion va être orienté une deuxième fois vers le portail pour s'assurer que le taux maximum de radioactivité a été atteint et que donc on déclenche des mesures de sécurité spécifique."

Au lieu de suivre le parcours habituel, déchargement des sacs-poubelles et incinération dans l’un des 3 fours en activité jour et nuit, le camion qui a déclenché l’alarme du portail est mis à l’écart et son contenu est contrôlé. L’objectif est alors de trouver le sac contenant la radioactivité.

"Il faut le trouver et pouvoir l'isoler. Si son taux de radiation est trop élevé, on va l'isoler dans un frigo et mettre ce frigo dans un conteneur. Un sac découvert au début du mois dépassait le seuil des 20 millisievert", explique le porte-parole.

Il séjourne donc désormais dans ce conteneur-frigo et est contrôlé régulièrement. Il s’agit probablement de déchets médicaux.

"Les gens subissent des traitements médicaux qui émettent parfois des rayons et notamment des radiations et donc on peut notamment parfois retrouver des déchets qui sont radioactifs, comme c'est le cas dans des langes", confie Etienne Cornesse.

Depuis le début de l’année, 9 sacs ont été placés au frigo. 7 d’entre eux ont pû être incinéré car leur taux de radioactivité avait baissé. Les 2 autres restent en quarantaine.

Vos commentaires