En ce moment
 
 

Journée d'actions syndicales: colère de navetteurs entassés "comme des sardines" dans des rames de métro (photos)

  • Actions syndicales: quelques perturbations sur le réseau wallon du TEC

  • Actions syndicales: manifestations en Wallonie et à Bruxelles

  • Actions syndicales: bilan des perturbations sur le réseau de la STIB

 
 
 

De nombreux utilisateurs des transports bruxellois s'indignaient ce lundi matin via le bouton orange Alertez-nous que les usagers de certains métros se retrouvaient collés les uns aux autres, probablement à cause d'un nombre réduit de rames circulant suite à la participation de certains chauffeurs à la journée d'actions syndicales.

"En pleine période d’augmentation des cas de covid, les métros sont surchargés et les gens collés les un aux autres, scandaleux!", déplorait une navetteuse. "Merci de nous prendre pour des sardines", regrettait une autre habituée des transports en commun. "Fermeture des bars et horeca mais métro full... Euh, chercher l'erreur ??? En pleine crise, une grève, faut vraiment être irresponsable", estimait pour sa part Fabian.

Nous voilà des centaines et milliers de personnes compressées comme des sardines dans les métros et autres

"Un scandale cette grève de la STIB. Nous voilà des centaines et milliers de personnes compressées comme des sardines dans les métros et autres! À l'heure où certains sont à l'arrêt depuis des mois, et où d'autres se battent au chevet des patients, d'autres font grève", se fâchait pour sa part une "soignante en colère".

"C’est totalement irresponsable de faire grève en ce moment et de prendre les usagers en otage" témoignait une autre usagère qui terminait sa journée de travail.

Enfin, un autre voyageur déclare avoir compté 243 personnes dans un wagon. "Si on fait x5 pour la totalité du train c'est plutôt pas mal, c'est même plus qu'on se colle les uns aux autres, c'est carrément serrés contre avec la respiration du voisin en plein dans la gueule, et pendant 25 minutes tellement le métro est lent", racontait-il.

Ce matin, les lignes de métro 1, 2 et 5 ont été exploitées. La ligne 6 était à l'arrêt. La station Roi Baudouin était fermée.

Les lignes de tram et de bus suivantes ont été exploitées :
Tram : 3, 4, 7, 8, 9, 51, 82, 92 et 97.
Bus : 36, 46, 47, 50, 53, 58, 59, 65, 71, 78, 87, 88, 89 et 95.
Les autres lignes ne sont pas exploitées ce matin.

La STIB réagit

Peu avant 11h du matin, la STIB lançait un appel à ses voyageurs via les réseaux sociaux: "La #STIB regrette cette situation, qui nuit à ses voyageurs. Pour éviter une surcharge durant l'heure de pointe du soir : favorisez les solutions alternatives et évitez l'heure de pointe."

Le manque de conducteurs et de chauffeurs ne permet pas d'assurer toutes les lignes ni les fréquences habituellement offertes en semaine. "Des surcharges importantes ont été constatées dans le métro à l'heure de pointe matinale", précise la Stib. Afin d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise lors des sorties d'école et des retours du travail et "pour ne pas devoir fermer le métro", l'entreprise demande instamment à ses voyageurs de ne prendre les transports publics que s'ils n'ont pas d'autres alternatives et de décaler, dans la mesure du possible, leurs horaires. Cela afin d'éviter de surcharger les lignes qui circulent et permettre à ceux qui en ont besoin de se déplacer en sécurité. Il est conseillé aux navetteurs de consulter le site web de l'opérateur ou les réseaux sociaux pour se tenir informés des perturbations en temps réel.

"On ne veut pas couper le métro, mais ..."

"On déplore cette situation. On a mis tout ce qu'on a pu sur le réseau en fonction des forces que nous avions en présence, mais malheureusement, même si on avait prévenu à l'avance, il y avait beaucoup de monde ce matin et sans doute que la pluie a aidé. On voudrait vraiment que ça ne se reproduise pas ce soir. On ne veut pas couper le métro (...) mais on demande que ceux qui peuvent étalent leurs horaires, en partant un petit peu plus tôt ou plus tard. Et que ceux qui ont d'autres alternatives les utilisent pour permettre à ceux qui en ont vraiment besoin de pouvoir se déplacer en sécurité", a développé Françoise Ledune, la porte-parole de la Stib, dans le RTL Info 13H.

metro-entasses-4

metro-entasses-5

metro-entasses-2

metro-entasses-3

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires