De nombreux sans-papiers exploités dans des chantiers, dont celui de la station Arts-Loi: "Il y a 100.000 travailleurs clandestins, rien qu'à Bruxelles"

Les syndicats organisent une manifestation de travailleurs sans papiers à Bruxelles. Ils passent devant plusieurs cabinets ministériels, afin de dénoncer le monde politique qui ferme les yeux sur la situation réelle des travailleurs sur certains chantiers. Céline Gransard nous a expliqué la situation en direct.

La FGTB, la CSC et la Coordination des travailleurs sans-papiers ont manifesté, mardi en début d'après-midi, pour dénoncer l'exploitation dont sont victimes les sans-papiers dans de nombreux chantiers à Bruxelles et plus particulièrement dans le cadre de la mise à 4 voies de la station Arts-Loi. Ce chantier a été géré par les pouvoirs publics. Les manifestants reprochent à différents ministres d'avoir fermé les yeux sur les sous-traitants qui exploitent ces travailleurs.


100.000 travailleurs clandestins, rien qu'à Bruxelles

La coordination des sans-papiers, la CSC et la FGTB rappellent que l'Observatoire de la Santé dénombre 100.000 travailleurs sans-papiers à Bruxelles, qui sont dépourvus de droits de séjour. Ils exigent de la Région des marchés publics avec des clauses sociales, qui incluent la régularisation des travailleurs sans-papiers. La coordination des sans-papiers, la CSC et la FGTB soulignent que la Région a des possibilités de légiférer, notamment dans le cadre de la transposition de la directive européenne "Sanctions", qui vise à mieux protéger les droits des travailleurs en situation irrégulière. Elle peut également solliciter l'avis d'initiative du Conseil économique et social de la Région bruxelloise (CESRB).


Que demandent-ils?

Les syndicats demandent un meilleur contrôle de la chaine de sous-traitance pour les marchés publics et que les travailleurs puissent avoir accès à un permis de travail qui, à terme, mènerait à leur régularisation. Ces personnes travaillent sans protection sociale, dans des conditions déplorables avec souvent pas d'accès au logement.

La manifestation organisée par les syndicats socialistes et chrétiens rassemble plus de 200 personnes. Cet après-midi, ils s'arrêteront devant les cabinets de plusieurs ministres bruxellois. Didier Gosuin, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'Emploi et Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des Travaux publics.

Vos commentaires