En ce moment
 
 

Débordements en marge de la manifestation des gilets jaunes: les réactions de Charles Michel et Philippe Close

Débordements en marge de la manifestation des gilets jaunes: les réactions de Charles Michel et Philippe Close

La manifestation des gilets jaunes à Bruxelles a réuni quelques centaines de personnes (300 selon les autorités, davantage selon les manifestants), ce vendredi matin. Vers 13h, l'action a cependant dégénéré au niveau de la zone neutre, au ccarrefour Arts-Loi, là où se trouvent les institutions fédérales. Des casseurs pourraient avoir infiltré le groupe. La police affirme avoir utilisé le canon à eau lorsqu'elle a été prise pour cible par des jets de projectiles. De son côté, les manifestants affirment que ce sont les forces de l'ordre qui ont utilisé leur autopompe en premier alors que la situation était calme.

Le Premier ministre Charles Michel a fait part sur Twitter de tout son soutien aux forces de police, après les incidents survenus lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Bruxelles. "Pas d'impunité pour les violences inadmissibles. Les casseurs et les pilleurs devront être sanctionnés", a affirmé le chef du gouvernement fédéral sur le réseau social.

De son côté, le bourgmestre de la capitale, Philippe Close (PS), a déclaré à l'agence Belga que toute personne continuant à manifester sera arrêtée. M. Close a confirmé l'arrestation de plusieurs dizaines de manifestants. Selon lui, la situation, jusqu'alors plutôt calme a commencé à dégénérer lorsque des manifestants ont commencé à jeter des projectiles en direction des forces de l'ordre. Les policiers qui ont selon lui gardé leur sang froid et restent maîtres de la situation ont fait usage de canons à eau pour disperser les manifestants.

La manifestation annoncée, puis annulée, n'a finalement pas fait l'objet d'une demande d'autorisation. Elle a été tolérée tant qu'elle se déroulait dans le calme, a expliqué en substance le bourgmestre. D'après Phlippe Close, il était prématuré, au milieu de l'après-midi, d'établir un bilan. "Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. Nous demeurons très vigilants", a-t-il ajouté, se félicitant du sang froid des forces de l'ordre, des pompiers et du travail du service de propreté.

Vos commentaires