En ce moment
 
 

Découvrir les grandes villes belges AUTREMENT cet été: 5 lieux de Bruxelles à visiter en une journée

 
Un jour une ville
 

Dans notre série consacrée cet été à nos villes belges, arrêtons nous aujourd’hui à Bruxelles. Une visite de la capitale plutôt surprenante. En effet, nous n’irons pas au palais royal, bien connu, mais bien en-dessous. Nous ne nous rendrons pas sous les arcades du Cinquantenaire, autre célèbre monument de Bruxelles mais au-dessus.

Nous n’irons pas au palais royal, bien connu, mais bien en-dessous. Nous ne nous rendrons pas sous les arcades du Cinquantenaire, autre célèbre monument de Bruxelles mais au-dessus. C’est le Bruxelles des points de vue.

La Bruxelles à visiter ne se réduit pas à sa Grand-Place. Notre capitale offre des visages à découvrir depuis des points de vue parfois surprenants.

LA PLACE POELAERT

bruxelles-poelaert

Commençons peut-être par le plus connu, la place Poelart, devant le palais de justice. En quoi la place Poelaert et le panorama qu'elle donne sont intéressants ?

"On est à l'intersection entre le haut et le bas de la ville. On a une vue sur le quartier historique des Marolles et on est à la clôture du tracé royal. On est sur les collines du pouvoir avec le Palais de Justice qui clôture une perspective qui passe par le Palais Royal et qui va jusqu'au château de Laeken", explique la guide Isabelle Vanderhoeyen.

LE PALAIS DE COUDENBERG

bruxelles-coudenberg

Sous le palais royal et sa place se trouve les vestiges du palais du Coudenberg, traces souterraines qui remontent au Moyen Âge, au temps de Charles-Quint (né en 1500 à Gand et devenu le monarque le plus puissant de son temps, contrôlant l'Espagne, ses colonies, les Pays-Bas, le royaume de Naples, etc.). "On peut marcher dans une grande rue pavée qui reliait à cette époque le haut au bas de la ville, en passant par la cathédrale de Saints-Michel-et-Gudule", raconte Frédérique Honoré, la directrice du musée de Coudenberg.

LES TERRASSES DU CINQUANTENAIRE

bruxelles-cinquantenaire

Retour à la surface. Nous rejoignons les arcades du Cinquantenaire, où des gens pratiquent le tai chi et ses lents mouvements qui plongent l'endroit dans une ambiance zen. Nous quittons ces adeptes de méditation orientale pour le sommet des arcades qu'on appelle les terrasses du Cinquantenaire. D'ici, on peut admirer un beau panorama sur la capitale et se rendre compte que la "Ville est très verte. C'était un souhait dès le départ, en 1830. La Ville, avec son urbanisme moyenâgeux, était sclérosée. On voulait ouvrir et tracer des perspectives", dit la guide Isabelle Vanderhoeyen. Tout le monde peut accéder aux terrasses du Cinquantenaire, il faut juste réserver.

LE PORT DE BRUXELLES 

bruxelles-port


Nous prenons notre vélo et roulons sur la piste cyclable qui longe le canal de Bruxelles pour gagner le port de la capitale. Nous nous arrêtons au BRYC (Bruxelles Royal Yacht club) qui abrite un restaurant à l'ambiance chaleureuse en version cuir cossu et boiseries. Le chef nous gâte avec de typiques tomates et croquettes aux crevettes, du cabillaud et des maatjes qui nous amènent la mer en ville. Le club nautique existe depuis 1906. Il accueille une école de navigation et le port de plaisance. Certains bruxellois y ont leur bateau, prêts à embarquer…

bruxelles-resto-bryc

Sachez qu’il y a même moyen durant cet été de faire des croisières sur le canal.

Bruxelles en bateau, à pied ou à vélo. C’est souvent à travers des modes de transports plus lents, que vous découvrirez la ville autrement.

bruxelles-canal


 

 




 

Vos commentaires