En ce moment
 
 

Demain ma commune: des échevins Ecolo et DéFI vont s'attaquer en priorité aux quartiers sensibles d'Anderlecht

Demain ma commune: des échevins Ecolo et DéFI vont s'attaquer en priorité aux quartiers sensibles d'Anderlecht
 
Demain ma commune
 

On entame la deuxième semaine de notre série "Demain, Ma Commune". Un mois après les élections, la politique locale risque de changer un peu partout aux quatre coins de la région. C'est pourquoi, tous les jours, jusqu'au 6 décembre, nous nous rendons dans une commune bruxelloise. On se rend aujourd'hui à Anderlecht.

Avec ses 120.000 habitants, Anderlecht est la huitième commune la plus peuplée de Belgique. Le bourgmestre socialiste, Eric Thomas, reste en place mais change de partenaire. Le MR passe dans l'opposition. Ecolo et DéFI entrent dans la majorité avec deux enjeux pour les six prochaines années: la sécurité et la propreté. C'est d'ailleurs un constat d'échec pour l'équipe sortante car ces deux matières étaient déjà prioritaires en 2012. Mais six ans plus tard, la situation s'est dégradée et les compétences passent désormais entre les mains des deux nouveaux partenaires de la majorité.


Priorité aux quartiers sensibles

Le futur échevin DéFI, Alain Kestemont hérite de la prévention et de la sécurité urbaine. Il déclare compter s'attaquer en priorité aux quartiers sensibles de la commune: "Par exemple le Peterbos, le problème a dégénéré assez fréquemment donc il était intéressant de faire un cadastre sur l’ensemble des problèmes que vit ce quartier et d’essayer d’allier la politique de prévention dans ces quartiers-là mais aussi une politique de sécurité urbaine beaucoup plus importante."


Répression et brigade cycliste

L'autre problème majeur est la propreté. Cette compétence revient à un écologiste. Il s'agit d'un nouveau venu, Allan Neuzy qui entend bien durcir le ton dès le début de la législature: "Par rapport à la propreté on devait aussi mettre en place une certaine politique de répression et je crois que c’est important et donc j’ai parlé des SAC, des sanctions administratives communales. Mais on doit aussi réfléchir avec les services de police. Normalement, il y a une brigade cycliste qui va être créé pour savoir quels sont les problèmes liés au respect de l’environnement et de la propreté."

Ecolo et DéFI se partageront également les compétences urbanistiques. Plusieurs grands projets sont sur la table mais certains sont loin de faire l'unanimité à Anderlecht.


 

 




 

Vos commentaires