En ce moment
 
 

Des fuyards arrêtés après une course-poursuite extrêmement dangereuse à Bruxelles: un suspect accuse les policiers de violences

Des fuyards arrêtés après une course-poursuite extrêmement dangereuse à Bruxelles: un suspect accuse les policiers de violences
© RTL INFO

Une course-poursuite survenue le 8 juillet dernier en région Bruxelloise s'est terminée par un accident. Les fuyards ont notamment emprunté des sens interdits et roulé sur des trottoirs à vive allure. Suite à l'accident, ils ont été interpellés. L'intervention a brièvement été filmée et la séquence s'est propagée sur internet. L'avocate d'un suspect reproche un "comportement intolérable de la police" et a déposé plainte auprès du Comité P. Le parquet reste quant à lui prudent.

Les faits débutent 8 juillet vers 23h au départ de la commune de Etterbeek. Des policiers ont leur attention attirée par un véhicule dont le troisième feu stop est défectueux. Alors que les agents tentent d’arrêter le véhicule afin d’effectuer un contrôle, celui-ci prend la fuite.

Une course-poursuite particulièrement dangereuse s'engage: le conducteur ignore toutes les injonctions, il circule à contresens et conduit sans se préoccuper des règles de circulation (sens interdit, ronds-points à contresens, trottoirs, vitesse inadaptée, feux rouge…).

A plusieurs reprises, le conducteur ralentit puis freine brusquement avant de redémarrer. Il n’hésite pas à emprunter les trottoirs occupés par des passants, mettant en danger les piétons.

A la sortie du tunnel "Porte de Hal", le fuyard emprunte les petites rues de Saint-Gilles et finit par perdre le contrôle de son véhicule, qui emboutit des potelets. Des policiers de la zone Midi et Bruxelles Capitale-Ixelles, appelés en renfort, effectuent l’interpellation.

Une arrestation dont la fin a été filmée par un passant. Sur les images, qui durent quelques secondes, on voit un des suspects extirpé par la police du véhicule sur le flanc. Un coup de pied semble être donné. Des gestes qui poussent désormais l'avocate d'un suspect à accuser les policiers de violences injustifiées.


Les accusations de l'avocate

Pour Ofelia Avagian, l’avocate de l’un des fuyards, ce comportement est inadéquat, elle estime que suite à un accident violent, il fallait attendre l’intervention des secours: "Les images parlent d’elles-mêmes et font froid dans le dos. La manière dont s’est déroulée cette intervention est totalement irresponsable et aurait pu provoquer la paralysie de mon client, voire lui coûter la vie. Une plainte au Comité P a déjà été déposée et nous envisageons la question de déposer une plainte entre les mains d’un juge d’instruction. Mon client comparaîtra devant le Tribunal correctionnel et il entend bien prendre ses responsabilités, mais il doit en être de même pour les policiers qui n’ont pas su gérer leur frustration face à une personne fuyant un contrôle de police. Le fait est que cette situation est inhérente à la fonction de la police et la frustration ne peut donc pas y avoir sa place".

Les policiers ont peut-être estimé que le suspect était en état de sortir du véhicule

RTL INFO a contacté le parquet de Bruxelles dans le cadre de ce dossier. Denis Goeman substitut du Procureur du Roi et porte-parole, a lui aussi réagit concernant la fin de cette intervention et l’attitude des agents: "C’est évidement une analyse que l’agent doit réaliser au cas par cas. D’ailleurs, cette vidéo ne montre pas les premiers instants de l’interpellation. Les policiers ont peut-être estimé que le suspect était en état de sortir du véhicule ou qu'il était plus dangereux de le laisser incarcéré dans la voiture. Il faut aussi se rappeler qu’il s’agit de la fin d’une course-poursuite de 10 minutes durant laquelle le suspect a mis en danger la vie de nombreuses personnes. Cependant, il est évident que si les autorités de contrôles et l'information judiciaire révèlent qu’il y a eu un ou plusieurs manquements, parquet de Bruxelles pourra, bien entendu, décider d'engager des poursuites à l'encontre du ou des policiers".

Vos commentaires