En ce moment
 
 

Emeutes en Angleterre: Destexhe a peur pour Bruxelles

D'après le député bruxellois Alain Destexhe (MR), les émeutes qui ont eu lieu durant les trois dernières nuits à Londres et maintenant à Birmingham et Liverpool sont possibles à Bruxelles, en particulier à Molenbeek et Anderlecht, indique-t-il mardi dans La Capitale. Les raisons selon lui: le chômage des jeunes, l'immigration non contrôlée et la pression démographique dans ces "zones de non-droit".

"Il est possible que cela se produise dans un avenir plus ou moins proche", dit le député, ajoutant qu'il espère "sincèrement" que cela ne se produise pas. M. Destexhe affirme qu'il ne serait pas surpris si "d'ici quelques mois ou quelques années", une explosion de violences semblable surgisse dans certaines zones de Bruxelles. Et le député de citer des endroits à Molenbeek et à Anderlecht, tels que Cureghem et les Etangs Noirs.

Il justifie ses craintes

Pour justifier ses craintes, M. Destexhe évoque le chômage des jeunes Bruxellois (35%, voire 50% dans certains quartiers), l'immigration qui "n'est plus maîtrisée depuis une quinzaine d'années" et la forte pression démographique. "Ces trois facteurs conjugués amènent à une situation très fragile et très instable." Enfin, le député estime que certains quartiers représentent une zone de non-droit, où les policiers reçoivent des "consignes" pour être "beaucoup plus souples qu'ailleurs". Face aux faits de harcèlement, "la police n'ose rien faire de peur de susciter un soulèvement", regrette-t-il.

Vos commentaires