En ce moment
 
 

Énorme opération de la police et des douanes ce jeudi matin à à Bruxelles: que cherchaient-ils?

 
 

Traquer les conducteurs de camion qui roulent au mazout de chauffage ou qui ne sont pas en règle au niveau du temps de repos, c'était l'objectif d’une vaste opération de contrôle menée par 30 agents ce jeudi matin à Bruxelles par policiers et des douaniers. Benjmain Samyn et Damien Loumaye y ont assisté pour le RTLinfo 13H.

Les agents des différents services qui participaient à une vaste opération de contrôle des camions, ce jeudi matin à Bruxelles, se sont activés autour de centaines de véhicules. Ils étaient là pour déceler des infractions. Dans l’un des camions inspectés, le chauffeur ne disposait pas de contrôle technique en bonne et due forme. Son véhicule a dans un premier temps été immobilisé. "Nous allons le laisser repartir à vide. Le conducteur a fait appel à l’un de ses associés qui viendra décharger le camion et il pourra repartir directement, soit au garage, soit sur un lieu de contrôle technique", a expliqué Frédéric Misson, responsable du dispositif, au micro de Benjamin Samyn pour le RTLinfo 13H.


Contrôle multidisciplinaire

Cette importante opération était multidisciplinaire car plusieurs choses devaient être contrôlées. Par exemple, la fraîcheur d’un camion frigorifique et des denrées alimentaires qu’il contenait. "On vérifie la température des aliments. On vérifie aussi si c’est du surgelé ou bien si c’est du frais. Ici c’est tout du frais donc la température est conforme", a assuré Marc Noe, commissaire au service enquêtes administratives de la zone de police Montgomery, face à la caméra de Damien Loumaye après avoir inspecté un camion.


Lois sociales et taxe kilométrique

Il y avait aussi ce jeudi matin un contrôle des différentes réglementations liées aux lois sociales et au paiement de la taxe kilométrique de Viapass. "Ce sont des matières très spécifiques, très techniques, donc pour nous policiers, c’est intéressant d’avoir des spécialistes de leur matière qui peuvent contrôler les véhicules, essentiellement les camionnettes et les camions", a affirmé Michael Jonniaux, chef de corps de la zone de police Montgomery.


"Depuis de nombreuses années on a des tachygraphes digitaux et ça n’a pas résolu le problème"

Les infractions concernant le non-respect des temps de conduite et des temps de repos reste une problématique bien présente. "On sait que depuis de nombreuses années on a des tachygraphes digitaux et ça n’a pas résolu le problème, donc les services de police doivent rester très vigilants en la matière", a insisté M. Jonniaux.

Et concernant cette problématique ou celle de la licence de conduite ce matin plus de 5.000 euros ont été payé par des chauffeurs en contravention via la perception immédiate.




 

Vos commentaires