En ce moment
 
 

Fusionner les zones de police de Bruxelles: le projet qui fait grincer les dents des bourgmestres

Le 31 décembre, la nuit du réveillon, pas moins de 210 personnes ont été arrêtées par la police bruxelloise. Une opération historique, menée sous les ordres d'un seul centre de commandement. Ce dernier a dirigé seul les six zones de police de la capitale, une première.

Un succès qui intrigue et relance une idée polémique: celle de fusionner les différentes zones de police de Bruxelles. Pieter De Crem (CD&V), le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, estime que la preuve de l'efficacité de ce plan a été faite lors de cette opération. "L'approche est totalement différente. Nous avons agi de façon efficace et délibérée, sans laisser d'espace aux dérapages. Nous avons la preuve que ça marche. Une seule zone de police sert les citoyens, c'est dans l'intérêt de tout le monde. Cela doit faire partie de l'agenda politique et des négociations fédérales", a-t-il affirmé.

Une idée largement rejetée par les Bourgmestres. Philippe Close, par exemple, estime qu'il vaut mieux augmenter les effectifs fédéraux. Vincent De Wolf, le Bourgmestre d'Etterbeek, ne voit aucun avantage à ce plan et le rejette lui aussi en bloc. 

Vos commentaires