En ce moment
 

Gilets jaunes : Bruxelles se prépare pour une nouvelle manifestation samedi

Bruxelles et ses forces de sécurité se préparent pour une nouvelle manifestation des "gilets jaunes", annoncée samedi. Vendredi dernier, un rassemblement avait dégénéré: 500 militants avaient envahi les rues, jeté des pavés et incendié deux véhicules de police. Des dizaines de manifestants avaient été interpellés. Pour l'heure, on ignore quelle ampleur prendra la mobilisation mais la police se prépare en gonflant ses effectifs.

Où et quand les "gilets jaunes" vont-ils se rassembler? Mystère. Sur les réseaux sociaux, plusieurs groupes ont appelé à une nouvelle manifestation sur le rond-point Schuman à Bruxelles. Jusqu'à jeudi soir encore, la police n'avait reçu aucune demande de manifestation et toute tentative d'entrer en contact avec les "gilets jaunes" s'est soldée par un échec.

Les motifs de la grogne ne sont pas clairs et vont bien au-delà du prix du carburant. Sur Facebook, les revendications partent dans tous les sens: double indexation des salaires, augmentation du salaire minimum, instauration du droit pour la population de révoquer les représentants élus, réduction de la taxe sur l'énergie ou encore amélioration des transports en commun.

De son côté, la police annonce renforcer son dispositif policier en personnel et moyens. Samedi, tous les services (zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, les différentes zones de police de la région bruxelloise, la police fédérale) vont collaborer en bonne entente. Selon certains médias, environ 1.000 policiers seront mobilisés.

Du personnel travaillera également sur l'Open Source Intelligence (OSINT) soit l'exploitation des information issues de sources librement accessibles. Les données collectées sur internet et les réseaux sociaux sur les Gilets jaunes seront analysées et diffusées auprès des différents services impliqués samedi. Le jour même de la manifestation un Real Intelligence Center sera établi, où le personnel travaillant sur l'OSINT, assurera en temps réel un suivi et screening des informations concernant les Gilets jaunes sur les réseaux sociaux et internet, afin de les transmettre directement au centre de commandement et aux effectifs sur le terrain.

Vos commentaires