En ce moment
 
 

Les autorités demandent aux citoyens "de ne PAS manifester demain": les organisateurs annulent le rassemblement

  • La "marche contre la peur" prévue demain au départ de la Bourse est annulée !

  • La "marche contre la peur" annulée: l

 

Dimanche, une "marche contre la peur" devait s'élancer depuis la place de la Bourse après un "rassemblement citoyen" pour, selon les organisateurs, "mettre en avant le 'vivre ensemble' et la solidarité". Jan Jambon et Yvan Mayeur ont demandé aux citoyens de ne pas manifester car les policiers doivent avancer sur les enquêtes anti-terroristes. L'organisateur du rassemblement a finalement annulé l’événement.

Alors que les journalistes étaient conviés cet après-midi à un point d'information au centre de crise, ceux-ci ont ensuite assisté à une conférence de presse inattendue du bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur et du ministre de l'Intérieur Jan Jambon. Ces derniers ont invité les Belges à postposer les rassemblements: "Nous demandons aux citoyens de ne pas manifester demain et de le faire plus tard", a-t-il été indiqué, rapporte notre journaliste Justine Sow sur place. "Nos policiers sont mobilisés pour les enquêtes, c'est la priorité absolue. Nous voulons que les manifestations de soutien se fassent dans les meilleures conditions", a-t-il été précisé. Si les autorités "comprennent tout à fait" les élans de solidarité, et le fait que les gens s’expriment, ils demandent toutefois de ne pas le faire ce dimanche. Le ministre et le bourgmestre n'ont pas répondu aux questions des journalistes sur cette déclaration.


Les organisateurs annulent

Ce samedi après-midi, les organisateurs de l'évènement ont finalement annulé le rassemblement. "La sécurité des citoyens est une priorité absolue. Dès lors, nous rejoignons totalement les autorités dans cette proposition de report à une date ultérieure. Nous demandons donc, à notre tour, aux citoyens de ne pas venir ce dimanche à Bruxelles", déclarent-ils dans un communiqué. "La notion de 'vivre ensemble' doit rester au centre de nos priorités et de notre quotidien", ont-ils ajouté. Aucun délai précis n'a été avancé quant au report de l'événement.

Le rassemblement contre la peur était programmé dimanche 27 mars à partir de 14h et devait être prolongé d'une marche en raison de l'affluence prévue, avait annoncé samedi le responsable, Emmanuel Foulon. Les organisateurs voulaient "mettre en avant le vivre ensemble et la solidarité" et "montrer à ceux qui veulent nous mettre à genoux que nous resterons debout". Ainsi, après une minute de silence en hommages aux victimes et à leurs proches, une "prise de parole citoyenne" était prévue avant "une minute ou plus de vacarme/brouhaha général" afin de montrer que "la Belgique fait du bruit, toujours debout!". La Scala, chorale belge de renommée internationale, devait également interpréter quelques titres pendant un lâcher de ballons avant le début de la marche.

Vos commentaires