En ce moment
 
 

Tout le service Interventions de la police de BXL-Ouest sous certificat médical

Afin d'apaiser le mécontentement des agents du service d'intervention de la police de Bruxelles Ouest, des propositions seront faites lundi au Collège de police extraordinaire pour renforcer le service, a indiqué la porte-parole de la zone, à l'issue de la réunion qui s'est tenue avec les syndicats. Il s'agira d'ouvrir des places supplémentaires en externe pour des inspecteurs qui souhaitent rejoindre le service d'intervention. Un appel sera également fait en interne.

"Le chef de corps n'ouvrira pas de procédure de contrôle médical", a assuré le permanent SNPS, Frédéric Fortunato, alors que des agents du service d'intervention se sont mis collectivement en arrêt maladie jeudi soir et vendredi matin. Le service d'intervention est touché de plein fouet par le déficit de personnel que connaît la zone de police Bruxelles Ouest. Selon le représentant syndical, les propositions qui seront faites lundi visent à mieux répartir ce déficit sur l'entièreté des services de la zone. Le Collège de police va également étudier si des marges budgétaires peuvent être libérées pour envisager des mesures plus structurelles.

"C'est un mouvement spontané, mais que nous soutenons", précise Frédéric Fortunato. "La charge de travail a fait que les agents ont craqué. Aucun préavis de grève ne court, mais l'état de fatigue du personnel pourrait justifier des arrêts. Tout devrait rentrer dans l'ordre cette nuit. Cette action a au moins permis d'attirer l'attention sur leur situation et de proposer des mesures rapides. Sans mesures concrètes, les syndicats risquent de rentrer dans le jeu. Tout le personnel prévu dans le plan canal n'est pas encore arrivé, ou il est affecté à des missions bien particulières. Les agents affectés au plan canal sont, notamment, des personnes du service d'intervention qui effectuent les missions de base", explique-t-il encore.

Faute de représentants présents, le Collège de police n'a pas eu lieu vendredi matin. Le chef de corps Johan De Becker s'est tout de même entretenu avec le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe Joël Riguelle, qui s'est ensuite rendu à la réunion avec les quatre syndicats représentatifs, à savoir la CGSP, la CSC, le SLFP et le SNPS.

La police de la zone Bruxelles Ouest précise que le service à la population n'a pas été mis en péril. Les cinq divisions communales, les brigades anti-banditisme et la brigade assurant la sécurité des transports en commun ont repris le travail du service interventions. Au total, il y a donc actuellement 7 équipes sur le terrain.

Vos commentaires