En ce moment
 
 

Intervention policière controversée à la gare du Midi à Bruxelles: aucune sanction ne sera prise (vidéo)

Vidéo d'une intervention musclée de la police hier soir à la gare du Midi à Bruxelles. Un passager s'est "expliqué" avec la police encadré par la police des chemins de fer. La situation a dégénéré et l'homme a été maîtrisé par la force. La police fédérale mène une enquête interne pour savoir si l’intervention des policiers a été proportionnelle.

"La violence n'était pas disproportionnée", a indiqué mardi la porte-parole de la police fédérale après examen en interne des circonstances d'un contrôle policier et audition des policiers en cause. Aucune sanction ne sera prise. Des voyageurs choqués par cette intervention effectuée à la gare du Midi à Saint-Gilles avaient diffusé lundi soir des vidéos de cette action sur les réseaux sociaux.


Sur une vidéo, il semblerait qu'un policier ait balayé d'un coup de pied les jambes d'un individu, avant qu'il ne soit maîtrisé au sol par quatre policiers. D'autres agents de la police et du service de sécurité de Securail s'étaient disposés en cercle autour d'eux et repoussaient les voyageurs qui essayaient de s'interposer.Sur une seconde vidéo ayant été filmée un peu avant qu'il ne soit maîtrisé, l'homme faisait valoir en anglais à un policier qu'il n'avait pas apprécié qu'il pose les mains sur lui. L'agent lui a alors demandé un document d'identité, mais l'homme ne lui a pas fourni, tout du moins sur les images diffusées. Un Thalys avait été annulé. Dans la foule, des policiers ont remarqué un sac qui semblait abandonné et ont ensuite vu l'intéressé prendre le sac, selon la version des policiers. Essayant de prévenir les nombreux vols ayant lieu dans les gares, ils lui ont alors demandé si ce sac lui appartenait. "Il s'agissait d'un contrôle de routine mais il a refusé de collaborer", avance la porte-parole de la police fédérale. "L'homme criait un peu et ce qu'on ne voit pas dans la vidéo c'est le temps pris par les policiers juste pour essayer de lui parler. Ils voulaient l'emmener au bureau pour parler plus au calme mais il a refusé. C'est pour cela qu'ils ont appelé des policiers en renfort. L'homme a alors été mis au sol pour pouvoir le menotter et pour l'emmener au bureau".

Aucune personne n'a été blessée. Un procès verbal pour perturbation de l'ordre public a été dressé. Les images des caméras de surveillance de la gare ont été demandées par la police à la SNCB.

Vos commentaires