En ce moment
 
 

Jeter votre mégot de cigarette par terre vous coûtera 200 euros à Bruxelles: " Je paie, si on me voit"

Jeter votre mégot de cigarette par terre vous coûtera bientôt 200 euros, si vous vous faites prendre dans le centre de la capitale. La Ville de Bruxelles a mis en place un vaste plan "anti-mégots". La mesure entre en vigueur demain, le 1er février.

Jeter son mégot dans la rue peut sembler anodin mais ce n'est pas le cas: le déchet peut mettre 15 ans à se dégrader.

En déambulant dans les rues de la capitale, notre journaliste a surpris quelques fumeurs en délit. Après dix minutes de marche, un mégot est déjà jeté à ses pieds. "Oui, je sais, c’est un risque. Si je le jette, je paie si on me voit", réagit la propriétaire de cette cigarette en fin de vie.

Et cette fumeuse n’est pas la seule à avoir ce comportement. Un autre fumeur avoue jeter son mégot après chaque cigarette consommée. "C’est une habitude", confie-t-il.

"Moi, je mettrais beaucoup plus de cendriers"

Les rues de Bruxelles sont tapissées de mégots. Sur un mètre, notre journaliste en a compté une trentaine. Mais pour les fumeurs pollueurs, augmenter le montant de l’amende n’est pas la bonne solution.

"Je trouve ça un peu bête. Moi, je mettrais beaucoup plus de cendriers", lance une fumeuse. "L’infrastructure bruxelloise est mal équipée pour ça. Je suis originaire de Lisbonne et cela fait 15 ans que toutes les poubelles en rue sont équipées d’un cendrier alors qu’en Belgique cela ne l’est pas vraiment", regrette un passant. "Je veux bien le jeter, mais il faut encore avoir l’endroit où le jeter", souligne une femme.

Neuf agents sont chargés de faire le tour de la Ville pour traquer ces fumeurs pollueurs. Une centaine de cendriers vont être installés et des cendriers de poche vont être distribués aux citoyens.

 

Vos commentaires