En ce moment
 
 

L'Atomium enregistre une année record en termes de fréquentation

L'Atomium enregistre une année record en termes de fréquentation

(Belga) La fréquentation de l'Atomium est en progression sur les huit premiers mois de 2019 de près de 15% par rapport à la même période en 2018, a fait valoir lundi la direction de ce lieu emblématique bruxellois. De janvier à août, 452.001 visiteurs ont été décomptés. Si la fréquentation se maintient jusqu'en décembre, cette année devrait prendre la 3e place derrière celle du cinquantenaire en 2008 (662.140) et celle de la réouverture en 2006 (653.297).

Août détient la meilleure fréquentation en comparaison des autres mois de l'année avec 88.742 visiteurs. Il s'agit du second meilleur mois depuis 2006, après le mois d'août de 2008 (92.167) et devant août 2006 (87.931). Son année la plus basse est celle des attentats - avec 430.774 visiteurs en 2016 - alors qu'une hausse de fréquentation était remarquée en 2013-2015 (entre 600.000 et 630.000 visiteurs sur ces trois années contre des entrées situées entre 530.000 et 570.000 pour les trois années précédentes). "On a repris doucement notre progression dès 2017 et là il y a eu un boum qui suit les chiffres de la capitale comme destination: c'est une belle année pour Bruxelles ! ", commente Julie Almau Gonzalez, directrice adjointe de l'Atomium. "On avait aussi une installation digitale dont c'est la 4e édition et qui commence à avoir un certain succès. Il y a aussi l'attrait du musée. On a ouvert le musée du design en 2015 et depuis 2018 nous avons intégré la visite de ce musée à la visite de l'Atomium". L'installation digitale a été ouverte en mai et a pris fin ce dimanche. Elle devrait être réitérée dans les prochaines années. Il s'agit d'un habillage intérieur de la structure de l'Atomium par un collectif d'artistes qui travaillent au son et lumière. Pour la fin de l'année, une installation immersive faite de décor grandeur nature sera réalisée avec les oeuvres du peintre Bruegel. Elle ouvrira le 18 septembre prochain. Le public de 2019 compte pour l'heure un tiers de Belges et deux tiers de touristes étrangers, issus par ordre d'importance de France, d'Allemagne, d'Espagne, d'Italie, des USA et du Royaume-Uni. "Les publics qui avaient eu assez peur pendant les attentats comme les Allemands et les Américains sont en nette progression", relève encore Mme Gonzalez. (Belga)

Vos commentaires