En ce moment
 
 

L'école Notre-Dame de la Sagesse à Ganshoren victime d'un cambriolage: "Les classes ont été vandalisées"

L'école Notre-Dame de la Sagesse à Ganshoren victime d'un cambriolage:

"Les classes de maternelle de l'école La Sagesse de Ganshoren ont été vandalisées ce week-end", nous a écrit Claude, grand-père d'une élève, via notre bouton orange Alertez-nous. "Ma fille n'a pas pu se rendre à l'école aujourd'hui car il y a eu un cambriolage et tout a été saccagé", nous a précisé une autre dame.


Des classes de maternelle touchées: l'accueil des élèves est bien assuré

Du côté de l'école, on nous confirme l'information. Un cambriolage a bien eu lieu ce week-end. Certaines classes des sections maternelle et bourgeon subissent quelques perturbations suite à ce cambriolage. Les parents peuvent cependant amener leurs enfants "sans problème", nous a-t-on indiqué. L'école a simplement demandé aux parents qui en ont la possibilité de garder leurs enfants. Pour ceux où cela ne serait pas possible, les enfants des classes concernées par les perturbations sont dispatchés dans d'autres classes. "L'accueil des élèves est tout à fait assumé", nous a-t-on expliqué.

Il y a beaucoup de casse

Le porte-parole de la zone de police Bruxelles-Ouest nous a donné plus de détails sur les faits commis dans l'établissement. "Nous avons été appelés ce matin. La directrice a constaté une effraction et un vol survenu entre vendredi soir et ce lundi matin", nous a indiqué Johan Berckmans. "Il s'agit d'un grand complexe avec de grands bâtiments. Le ou les individus ont forcé une porte d'entrée. Dans le premier bâtiment, ils ont fouillé les armoires et tout jeté dehors dans une dizaine de classes. Dans un autre bâtiment ils ont forcé la porte mais n'ont pas pu rentrer. Ils ont aussi brisé une fenêtre, sans pouvoir pénétrer à l'intérieur. Ils auraient aussi tenté de pénétrer dans le bureau de la direction, toujours sans succès", a-t-il ajouté.

L'inventaire est toujours en cours, mais deux ordinateurs portables auraient été volés. "C'est peu par rapport aux dégâts. Il y a beaucoup de casse. Comme souvent, quand les voleurs ne trouvent pas grand-chose, ils saccagent les lieux", a commenté Johan Berckmans.

L'enquête a été confiée à la police locale de Ganshoren. Les enquêteurs tenteront notamment de trouver des caméras de surveillance ayant pu filmer les auteurs des faits.

Vos commentaires