En ce moment
 

La compagnie aérienne Emirates recrutait ce dimanche à Bruxelles: pourquoi séduit-elle autant les jeunes?

La compagnie aérienne Emirates recrutait ce dimanche à Bruxelles: pourquoi séduit-elle autant les jeunes?

"Emirates" recrutait en Belgique ce dimanche. Alors que le climat social est plutôt "tendu", en ce moment, chez d'autres opérateurs aériens, cette compagnie, basée à Dubaï, fait encore, apparemment, rêver. Environ 170 jeunes belges ont participé, aujourd'hui, à une journée de recrutement organisée à Bruxelles.

Parmi les compagnies les plus luxueuses, Emirates présente une image de marque. En 2017, elle a séduit plus de 59 millions de passagers. Alors quand le personnel de cabine apprend que des recrutements ont lieu, il n’y a pas d’hésitation. "J’ai toujours rêvé de travailler pour une compagnie qui allie le luxe, les voyages, la vie cosmopolite. Ce travail rassemble tout, c’est pour ça que je suis là aujourd’hui", explique un candidat.


"Il y a énormément de monde, donc on n’a pas le temps de beaucoup parler avec le recruteur"

Dans l’hôtel bruxellois où les recrutements ont lieu, une centaine de personnes venues d’un peu partout en Europe ont tenté leur chance. "Je veux juste être moi-même, je veux dire ce que je pense, je ne veux pas faire comme si j’étais quelqu’un d’autre. Je suis ce que je suis et c’est ce que je veux montrer", insiste une candidate. "Il y a énormément de monde, donc on n’a pas le temps de beaucoup parler avec le recruteur. On apporte notre CV, on parle pendant une minute, on dit ce qu’on a à dire pendant une minute et là, on attend de voir si on va être prise ou pas. Donc ça s’est fait vraiment assez vite, on n’a pas beaucoup de temps pour se vendre", détaille une autre.


"Je préfère viser l’excellence"

Si le contexte de l’aviation en Europe devient compliqué, cela n’effraie pas les aspirants au métier de personnel de cabine. "Ça ne me fait pas du tout peur, mais je préfère viser l’excellence. Je me dis que c’est soit l’excellence, soit rien. Je me suis dit que j’allais postuler chez Emirates et si chez Emirates ça ne va pas, tant pis, j’arrêterai de postuler dans ce domaine-là. Pour moi, Emirates, c’est le Top n°1", assure un candidat.

Les compagnies aériennes recrutent de plus en plus. Dans les 10 prochaines années, le monde pourrait d’ailleurs avoir besoin de plus de 600.000 pilotes en plus.

Vos commentaires