En ce moment
 
 

La place de la Bourse temporairement fermée par la police: des manifestants anti-racisme menottés

  • Attentats de Bruxelles interpellations à la Bourse de Bruxelles

  • Attentats de Bruxelles: bilan de cette journée mouvementée à Molenbeek

  • Attentats de Bruxelles: ambiance très tendue ce samedi à Molenbeek

 

Une manifestation antiracisme devait se tenir à la Bourse de Bruxelles. Rassemblement formellement interdit donnant lieu à des dizaines d'arrestations administratives. Le président de la Ligue des Droits de l'homme a lui aussi été embarqué.

La police bruxelloise a interpellé plusieurs dizaines personnes qui souhaitaient participer à un rassemblement anti-fascisme samedi midi à la Bourse. Au moins dix personnes ont été menottées, dont le président de la Ligue des Droits de l'Homme, Alexis Deswaef. La place de la Bourse a été temporairement fermée par la police. La police entend faire respecter l'arrêté d'interdiction de toute manifestation pris par le ministre-président de la région Bruxelloise, vendredi. Elle déloge donc les manifestants qui ont tout de même souhaité se rassembler samedi.


Plus de policiers que de militants

Un grand nombre de policiers a été déployé. Ils étaient plus nombreux que les militants, a constaté l'agence Belga. Les personnes interpellées attendaient dans un bus. L'accès à la place de la Bourse a été temporairement fermé par la police le temps que "toutes les arrestations aient été effectuées".



Plusieurs groupes avaient lancé un appel à la manifestation

Différents groupes, dont le mouvement extrémiste Génération Identitaire, avaient appelé à manifester à Molenbeek samedi après-midi. Ils se sont ensuite retirés après que toutes les manifestations ont été interdites à Bruxelles. Malgré l'interdiction, certaines organisations de gauche ont appelé à se rassembler sur la place de la Bourse.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires