En ce moment
 
 

Une zone 30 généralisée et de plus en plus de radars à Schaerbeek: est-ce réellement efficace?

Cela fait maintenant un an que la commune de Schaerbeek, en région bruxelloise, a généralisé la zone 30 à tout son territoire. Les autorités dressent donc un premier bilan de cette mesure. En 2018, le nombre d'infractions  augmenté de 43% par rapport à 2017. Il y a plus d’infractions, notamment car il y a plus de contrôles de police. En effet, la commune espère encourager les automobilistes à respecter la zone 30. Les contrôles ont donc augmenté de 150% en deux ans.

Plusieurs outils de contrôle sont utilisés par la police : les TMS (traffic measurement system), des boîtiers placés dans les rues, huit radars préventifs, des radars mobiles, 11 radars fixes, dont 4 nouveaux, des Lidars et un radar-tronçon installé sur le boulevard Léopold III depuis fin 2018. "Les radars sont là, ils existent, ils fonctionnent et sont de plus en plus nombreux. C’est aussi ça qui va changer le comportement des automobilistes", se réjouit Cécile Jodogne, la bourgmestre de Schaerbeek.

Par ailleurs, la police remarque que l’instauration de cette limitation de vitesse a permis de diminuer le nombre d’accidents. Un résultat qui encourage la commune de Schaerbeek à continuer sur cette voie. "La prochaine étape c’est d’aller plus loin dans l’analyse des données que nous récoltons pour définir où il y a encore des problèmes de circulation", explique la bourgmestre. "On analysera plus particulièrement les grands axes de la commune, là où on sait qu’il y a encore régulièrement des problèmes", conclut-elle.

Vos commentaires