En ce moment
 
 

Le bourgmestre d’Ixelles s'exprime après le rassemblement de la place Flagey: "Nous avons essayé d'être compréhensifs" (vidéo)

 
 

À Ixelles, la place Flagey s'est transformée en terrasse géante ce samedi soir. Quelques milliers de personnes ont fait la fête sur la place Sainte-Croix. Le bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis, des médiateurs de la commune et des policiers ont appelé les personnes à respecter le port du masque et les mesures de distanciation sociale, puis à rentrer chez eux.

Christos Doulkeridis est revenu sur les évènements dans C'est pas tous les jours dimanche. Il explique avoir fait évacuer la place Flagey vers 1h du matin. "Nous avons essayé d'être compréhensifs depuis 20h. J'ai passé toute la soirée sur place. On a discuté avec les personnes qui étaient dehors", explique le bourgmestre. Il précise qu'il ne s'agissait pas d'une manifestation même s'il y avait "un caractère revendicatif quand même de la part de beaucoup de personnes qui sont restées le plus tard possible".

Christos Doulkeridis ajoute que les policiers étaient en petit nombre justement pour ne pas rentrer "dans un jeu de surenchère et de provocation". Mais il a fini par intervenir par respect "pour les voisines et les voisins". "Ce n'est pas normal de se retrouver à cette heure-là avec autant de bruit et de personnes dans le quartier", dit-il.

Selon le bourgmestre, la seule issue possible était l'évacuation de la place. "On l'a fait le plus calmement possible. On a dû utiliser une autopompe, mais ce n'était pas pour viser sur les gens, mais pour donner le signal qu'il fallait partir. Avec très peu de dégâts, les gens ont finalement évacué, tant bien que mal. Je regrette que le dialogue et le respect qu'on a essayé d'installer n'ont pas été récompensés par une attitude respectueuse de la part des gens qui étaient sur place".

Samedi, trois personnes ont été arrêtées administrativement. Un participant souffre d'une commotion cérébrale après avoir été heurté par un projectile. Un policier a également été blessé.




 

Vos commentaires