En ce moment
 
 

Le centre d'accueil "La porte d'Ulysse" pourrait être forcé de fermer: "Cela va être ingérable!"

Si les autoritéss régionales et communales, en accord avec le futur occupant du 6 rue des planeur à Haren, n'accèdent pas à la demande de la Plateforme Citoyenne, 350 migrants passeront leur dernière nuit à la Porte d'Ulysse vendredi soir.

Samedi matin, ils prendront leur dernier petit-déjeuner avant de s'évanouir dans la nature. Il y a fort à parier que la plupart des hommes présents à la porte d'Ulysse, soit 80% de migrants et 20% de sans-abris), se retrouvent au Parc Maximilien dès samedi soir. 150 personnes y dorment déjà.

La Plateforme Citoyenne espère qu'il pourront rester 4 à 6 semaines de plus. Dans le cas contraire, ils devront rendre les clés le 30 septembre. Avant cela, il faut remettre le bâtiment en état. Les sanitaires installés dans les conteneurs doivent être démontés et transportés en convoi exceptionnel.

Mehdi Kassou, le porte-parole de la plateforme citoyenne, estime de son côté qu'une absence de solution constituerait un échec du travail de la plateforme et des autorités, plus encore s'il fallait à nouveau faire appel à la solidarité citoyenne pour accueillir les migrants. Depuis plus d'un an, le centre d'hébergement pour migrants géré par la Plateforme citoyenne avec Médecins du Monde et la Ville de Bruxelles est installé sur le site "Blue Star" à Haren, grâce à une convention d'occupation précaire.

Mais citydev.brussels, à qui appartiennent les lieux, doit y aménager la future école régionale des métiers de la sécurité.

Vos commentaires