Le nombre de cyclistes ne cesse de croître à Bruxelles: voici les carrefours les plus prisés et ceux où les deux-roues se font rares

Le nombre de cyclistes a augmenté de 15,7% à Bruxelles l'année dernière par rapport à 2017, qui avait connu une stagnation (-0,8%) après une année 2016 exceptionnelle (+30%), selon les chiffres de l'observatoire bruxellois du vélo publiés mardi. Depuis 2010, les amateurs de la petite reine sont toujours plus nombreux dans les rues de la capitale, avec une croissance moyenne annuelle de 13%.


Les taux de croissance varient fortement d'un carrefour à l'autre

Pour obtenir ces chiffres, l'observatoire bruxellois du vélo effectue des comptages quatre fois par an en 26 lieux stratégiques de la Région.Les taux de croissance varient fortement d'un carrefour à l'autre. Ainsi, c'est sur la rue de la Loi que l'on compte le plus de cyclistes. Viennent ensuite les carrefours Mérode, Porte de Flandre, Louise-Bailli ou encore Couronne-Germoir.

A l'inverse, les amateurs du deux-roues se sont fait plutôt rares aux carrefours de la Gare de l'Ouest, de la place Emile Bockstael et de l'avenue De Fré/chaussée de Waterloo. Globalement, le mois de septembre 2018 a connu la plus importante augmentation (+28%), tandis que le mois de mai a enregistré la plus faible, avec seulement 2% de cyclistes en plus.


Qui sont les cyclistes?

Autre observation: les femmes continuent de représenter un peu plus du tiers des cyclistes bruxellois. En 2018, 63% des cyclistes observés lors des comptages étaient des hommes, contre environ 35% de femmes et 2% d'enfants. Sur l'ensemble du peloton, un peu plus de la moitié des cyclistes (55%) portent un casque.


Plusieurs facteurs à l'origine de ces résultats

Selon l'ASBL Pro Vélo, en charge de l'observatoire, les bons résultats de ces dernières années sont dus à des facteurs conjoncturels (comme les fermetures de tunnels, l'attentat dans le métro en 2016, une météo favorable, etc.), à la congestion du trafic en heure de pointe, aux transports en commun souvent saturés ou encore à l'arrivée sur le marché de nouveaux vélos, tels que les vélos à assistance électrique (11%), les vélos pliants (8%), cargo (2%), etc.


"Quand vous octroyez plus de place aux cyclistes, vous avez plus de cyclistes en rue"

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, y voit également le résultat de sa politique cyclable. "En 5 ans, grâce notamment au développement d'une véritable politique tournée vers la pratique du vélo, le nombre de cyclistes à Bruxelles a doublé", s'est-il réjoui. "Ces chiffres démontrent l'utilité d'investir dans une infrastructure sécurisée. Ainsi, quand vous octroyez plus de place aux cyclistes, vous avez plus de cyclistes en rue", a-t-il ajouté. D'après une enquête réalisée par le SPF Mobilité et Transports et l'institut Vias, le vélo représentait environ 4% des déplacements à Bruxelles en 2017 (derniers chiffres disponibles).

Vos commentaires