En ce moment
 
 

Le palais de justice de Bruxelles perturbé ce jeudi: après la première, c'est la deuxième porte de garage qui est cassée...

 

Six semaines après la porte de garage en métal, c'est celle en bois qui est désormais défaillante. Une équipe de police doit faire le guet nuit et jour.

La porte d'entrée du Palais de justice de Bruxelles par laquelle entrent les fourgons de détenus devra être réparée jeudi, a indiqué mercredi soir, Luc Hennart, président du tribunal de première instance de Bruxelles. Des détenus pourront toutefois être transférés vers le bâtiment jeudi et des audiences auront lieu, même si certaines seront reportées, précise un porte-parole du SPF Justice.

"Pour organiser les réparations, une concertation entre les différents partenaires concernés a lieu : la police, le corps de sécurité, le responsable de la gestion du bâtiment (ici la Cour de cassation), les chefs de corps des différents tribunaux présents dans le bâtiment, la régie des bâtiments et le SPF Justice", nous a précisé le SPF Justice.

Cela fait déjà six semaines que la porte de garage en métal, par laquelle entrent les fourgons de détenus au palais de justice, est défaillante, d'après la Régie des Bâtiments. Durant ces semaines, l'entrée a néanmoins pu être fermée grâce à la seconde porte, en bois celle-là.

Mais, depuis quelques jours, cette seconde porte est également chancelante. Il a donc été décidé que les deux portes seraient réparées jeudi, car cette entrée doit rester particulièrement bien sécurisée. Elle est également toujours surveillée par une patrouille de police.

Des détenus pourront toutefois entrer au Palais de justice jeudi. "Des consultations ont eu lieu de manière intensive avec la police, le SPF Justice, les corps de sécurité et la Régie des bâtiments", souligne le SPF Justice.

Il a tout tout de même été demandé de reporter les audiences quand cela était possible. "On a d'ailleurs pas le choix. On doit remettre les affaires dans lesquels il y a des détenus, puisque les détenus ne peuvent pas comparaître. C'est ce qu'on appelle le fait accompli", explique Luc Hennart dans le journal de 8h sur Bel RTL.

Concernant la chambre du conseil, les affaires pouvant être remises le seront, et celles ne le pouvant pas seront examinées lors d'une audience qui se tiendra exceptionnellement au Portalis, selon Luc Hennart, président du tribunal de première instance de Bruxelles.

Et Luc Hennart de conclure: "Peut-être peut-on se poser la question de savoir si on avait pas pu exécuter tous ces travaux le dimanche, ce qui aurait évité bien des inconvénients".

"Dans les dossiers de terrorisme, il est important de préciser que pour des raisons de sécurité, un principe s’applique pour ce type de dossiers particuliers, les audiences se déroulent à Portalis qui est plus adapté à ce type d’audience. Cela n’est en rien lié avec la porte du palais de Justice et les travaux de réparation", précise pour sa part le SPF Justice. 

 

Vos commentaires