En ce moment
 
 

Le plan hiver bientôt activé dans la capitale: que prévoit-il?

La Région bruxelloise activera à partir de ce vendredi son plan d'accueil et d'aide d'urgence hivernal des sans-abri de la capitale.

Déployé jusqu'au 30 avril prochain, le dispositif est coordonné par l'organisme bruxellois Brussels'help, pour la première fois depuis la réforme intervenue dans la foulée des travaux de la commission d'enquête sur la gestion du Samusocial. Près de 3.200 places d'hébergement sont financées: aux près de 2.150 places ouvertes toute l'année via les maisons d'accueil, dans diverses asbl et au Samusocial, s'ajoutent quelque 1.050 places (740 au NewSamusocial, 250 à la Croix Rouge et 45 via un accompagnement dans des logements publics temporairement inoccupés).

La Commission communautaire commune de Bruxelles injecte près de 6,3 millions d'euros dans ce dispositif spécifique aux mois les plus durs de l'année pour ceux qui n'ont pas de toit. Le fédéral y consacre, depuis quelques années, une subvention de 1,3 million d'euros.

La coordination régionale intégrée permet désormais une complémentarité des interventions et "une aide multiple et cohérente pour répondre au mieux à la diversité des situations personnelles", selon le ministre en charge de l'Aide aux personnes, Alain Maron (Ecolo), qui présentait le dispositif aux côtés de responsables de plusieurs associations de terrain.

Un renforcement du travail des douze services de jour

Elle améliore aussi l'articulation entre les dispositifs de nuit, fondés avant tout sur l'hébergement, et de jour, qui ouvrent la porte aux initiatives de réinsertion sociale visant le long terme. Parmi les nouveautés, le plan 2019-2020 prévoit un renforcement du travail des douze services de jour et de leur complémentarité, et notamment une offre de siestes en journée aux SDF via l'asbl Pierre d'angle; une nouvelle permanence assurée par l'asbl "Rolling douche" qui se déplace en divers endroits de la ville; un renforcement du coaching au (re)logement durable; et, de manière plus globale, un élargissement des plages horaires de l'accueil social de jour.

De manière plus structurelle, l'attention sera portée sur l'identification commune des besoins à travers un monitoring plus concerté afin d'adapter plus efficacement les interventions. Le dispositif hivernal d'aide aux sans-abri est volontairement distinct de celui de l'hébergement temporaire des transmigrants organisé à la Porte d'Ulysse (400 places), avec l'appui financier de la Région bruxelloise.

D'après M. Maron, les discussions budgétaires doivent encore avoir lieu pour stabiliser le dispositif au cours des prochaines années. Le ministre a toutefois rappelé que l'accord de majorité prévoyait explicitement une croissance des moyens du social et de la santé.

Vos commentaires