En ce moment
 
 

Les meilleurs arboristes grimpeurs d'Europe s'affrontent au parc de Woluwe à Bruxelles

 
 

Entretenir des arbres, cela peut s'apparenter à du sport... surtout lorsque ces arbres font plusieurs mètres de haut. Depuis vendredi, les meilleurs arboristes grimpeurs s'affrontent à l'occasion du championnat d'Europe, dans le Parc de Woluwe.

Un métier qui est une véritable passion. Les meilleurs s’affrontent : 60 candidats venus de 16 pays. Il n’en reste plus que 8 en finale. Chacun a 30 minutes pour convaincre. "Les critères sont la rapidité, la sécurité, la technique, l’agilité…", développe Gaetan Dufour du Comité d’organisation du championnat d’Europe des arboristes grimpeurs.

Frits Van Der Werff est champion de Belgique et d’Europe. Faire corps avec l’arbre pour lui redonner sa majesté, c’est sa raison de vivre. "On se sent bien, on est libre. Je ne sais pas parler avec, non, mais des fois, j’ai l’impression qu’on peut ressentir certaines choses, mais est-ce que c’est parce que je veux le penser ou c’est l’arbre qui me donne quelque chose ? Ça, je n’en ai aucune idée", dit-il.

C’est un métier très physique. Benoît Bouton est champion de France. À 40 ans, dont 20 d’arboristes grimpeurs, il pense tout doucement à sa reconversion. "Tout ce qui est TMS, donc troubles musculo-squelettiques : mal de dos, mal de bras, tendinites, les cervicales… Là, on n’utilise pas de tronçonneuse, mais beaucoup de personnes qui se mettent quand même des coups de tronçonneuse, malheureusement. Donc, on évite un maximum", souligne-t-il.

L’amour de la nature et des arbres, c’est ce qui soude la corporation. Un véritable esprit d’équipe et d’amitié règne. Le meilleur d’entre eux ira au championnat du monde l’année prochaine aux Etats-Unis. 


 

Vos commentaires